Forum Prochaines parutions Dernières sorties Votre Compte Newsletter Gestion de collection

Quai des Bulles 2021 : Un très bon quarantième

Rubrique Actualité BD
Publié le mercredi 3 novembre 2021 par
MAJ mercredi 3 novembre 2021 à 11h25min

C’était l’un des premiers grands événements BD de l’année 2021 en raison de la pandémie liée au COVID-19, le festival de Saint Malo faisait l’objet de bien des interrogations. Organisée bien en amont et dans l’incertitude d’une possible reprise du virus, cette édition 2021 qui s’est tenue du 29 octobre au 1er novembre fut différente des précédentes, mais elle a été, de notre point de vue, une réussite. Le public a également été nombreux : pas moins de 40 000 visiteurs y ont fait escale sur les quatre jours.

Contraints de maîtriser un flux de visiteurs raisonnable, les organisateurs ont joué cette année la carte de l’éclatement géographique : le Palais du Grand Large, qui accueillait généralement une bonne partie des expositions, n’en a cette année hébergé que trois. La première d’entre elle, du moins dans l’ordre de la visite des lieux, était consacrée à la revue rennaise La Vilaine. Ce collectif, qui a sorti son troisième numéro, a eu les honneurs d’un parcours plutôt varié où l’on s’encanailler parmi les planches de Nicoby, Lomig, Fabien Grolleau ou Zanzim, pour n’en citer que quelques-uns, dans une superbe scénographie.

Un peu plus loin, c’était une partie du travail de la très médiatique Pénélope Bagieu qui était présenté aux visiteurs du festival, l’accent étant mis sur sa série Les Culottées, puis celui de l’époustouflant Frédéric Pillot et son univers jeunesse.

A quelques encâblures du lieu principal, la Tour Bidouane accueillait quant à elle, et sur trois niveaux, une belle présentation des planches, dessins originaux et matériel de recherche de Patrick Prugne pour ses Sagas indiennes, tandis que la série jeunesse Les Spectaculaires se trouvait à la médiathèque La Passerelle jusqu’au 21 novembre.
Dans le Saint Malo intra-muros, Emmanuel Reuzé avait investi les places des Frères Lamennais et Gasnier Duparc pour des expos en plein air (et donc accessibles à tous, et ce jusqu’au 21 novembre).

Outre ces expositions, quelques rencontres (et peut-être un peu moins que les précédentes années) ont l’occasion d’en apprendre davantage sur les tenants et les aboutissants du travail des auteurs, et même de bénéficier des regards croisés de Pascal Rabaté et Patrice Leconte sur leur travail respectif en tant que réalisateurs.

Galerie
Exposition Frédéric Pillot Exposition La Vilaine Exposition Pénélope Bagieu Rencontre Pascal Rabaté et Patrice Leconte
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Riad Satouff relooke les Ulysse de Télérama
Riad Satouff relooke les Ulysse de Télérama
Le magazine culturel Télérama a confié la remise au goût du jour de ses Ulysse à Riad Satouff. Régulièrement modifiés au fil des années depuis 1961, ces visages censés résumer l’avis exprimé dans chaque (...)
75 ans de Marvel et 720 pages !
75 ans de Marvel et 720 pages !
Après les 75 ans de Batman, nous aurons en octobre les 75 ans des éditions Marvel. Si la maison des idées prépare fébrilement cet anniversaire, les éditions Taschen ont décidé de frapper fort. Pour (...)
Masqué, le prochain feuilleton à succès ?
Masqué, le prochain feuilleton à succès ?
Serge Lehman, le romancier sf que de nombreux amateurs de bande dessinée ont découvert avec La Brigade chimérique, ne semble pas vouloir lâcher le Neuvième Art ! Le 18 janvier prochain, il s’apprête (...)
L'adaptation au cinéma de Notre Mère la Guerre se dévoile
L’adaptation au cinéma de Notre Mère la Guerre se dévoile
Petit à petit, le voile se lève sur le prochain film d’Olivier Marchal. Prévu pour 2017 avec Jean-Hughes Anglade au casting, le long-métrage est une adaptation de la série de bande dessinée : Notre (...)

Notes des internautes

A lire également