Publié le mercredi 6 juin 2018 par - Mise à jour de cette page le 6 juin 2018 à 17h18min

Une visite en photos du Parc Spirou

Note des internautes:
0 vote
Une visite en photos du Parc Spirou

A nouveau un héros emblématique de la bande dessinée devient l’emblème d’un parc d’attraction : après Astérix en 1989, c’est au tour de Spirou en 2018 de prêter son nom et son univers et de faire briller les yeux des enfants et satisfaire les amateurs d’adrénaline. Quelques jours avant son ouverture au public le 18 juin prochain, nous avons pu arpenter les allées du Parc Spirou Provence, implanté sur la commune vauclusoise de Monteux.

Le groom, n’est que le chef de file de ce parc qui met la bande dessinée au premier plan. On y retrouve bien entendu les personnages qui gravitent autour du héros tel que Fantasio, Spip, Sécotine, Le Marsupilami ou encore le Comte de Champignac, mais le Parc Spirou fait également la part belle aux personnages qui eu les honneurs de l’hebdomadaire des éditions Dupuis comme Lucky Luke et les Dalton ou le héros sans emploi Gaston Lagaffe, entre autres. Plus récente, la série Zombillénium, dont l’action se tient elle-même dans un parc d’attraction, était une évidence qu’il ne fallait pas négliger non plus. Chaque personnage possède sa propre attraction, la plus sensationnelle étant naturellement celle du héros du parc : le Spirou Racing culmine à 20m de hauteur et offre la possibilité de dévaler des pentes vertigineuses à plus de 70km/h à bord d’une splendide Turbotraction comme l’avait imaginée André Franquin.
Spirou Racing - Un roller coaster qui donne du corps à la Turbotraction imaginée par Franquin JPEG - 169.8 ko

Passons en revue les attractions que compte le parc se répartissent, elles se répartissent en trois catégories :

- Les rollers coasters, avec celui de Sécotine pour les jeunes amateurs de sensations, puis le bien nommé Wanted by Lucky Luke, nettement plus dynamique, aux décors sublimes, qui s’ajoutent au Spirou Racing.

- Les attractions familiales avec le Spip Jumper, le Fantasio Rodéo, et le redoutable Aéro Champignac, qui fera littéralement décoller les visiteurs. Dans cette catégorie d’attractions, certaines font honneur à l’univers des Marsupilamis, avec le fabuleux Marsu Palombia, et les très réussis Houbi et Houba qui offrent une expérience de chute modérée pour tous. Chacune d’entre elles nous plongent, avec plaisir, dans la jungle palombienne qui abrite ces extraordinaires animaux.

Document JPEG - 319 ko
L’Aéro Champignac

- Les simulateurs numériques, qui sont au nombre de trois. Le premier permet à tous de s’immerger dans l’univers de Zombillénium et de découvrir les créatures présentes dans la série, avec, en prime, une gentille frayeur. Le second, nommé Mesozoïk Island, vous emmène sur la terre des dinosaures et vous permet de voir des créatures disparues que le Conte de Champignac avait pu faire revivre le temps d’une aventure qui donne son nom à l’attraction. Mais la star des simulateurs est sans nul doute celui consacré à Gaston ; il vous entraînera dans la rédaction du journal de Spirou de manière innovante et immersive.

Document JPEG - 129 ko
En direct de la rédaction... ou presque

Le parc comptait 12 attractions en fonctionnement pour son ouverture et promet d’en sortir de terre une à deux par an, et ainsi doubler sa superficie dans 10 ans, et, petite cerise sur le gâteau, les concepteurs du parc n’ont pas oublié les amateurs de bande dessinée en incluant une librairie au sein de l’enceinte.

Document JPEG - 387.6 ko
Incontournable, la librairie
Document JPEG - 46 ko
Wanted by Lucky Luke

Ce projet a germé dans les esprits des premiers acteurs depuis 1995, puis il a fallu 10 ans pour concrétiser l’idée d’un parc à thème. Ce n’est finalement qu’en juillet 2017 que la première pierre est posée, mais seulement 11 mois plus tard que le parc est sorti de terre.
Le parc Spirou est un endroit familial qui offre des attractions pour tous, afin que les petits comme les plus grands puissent en profiter. Aucune catégorie n’est écartée, le seul bémol concerne les amateurs de sensations fortes, puisqu’il manque pour l’instant une attraction qui pourrait répondre à leur envie d’adrénaline. Il n’en reste pas moins qu’en 11 mois, les dirigeants ont su réaliser un véritable tour de force et il va sans dire qu’avec le temps ils combleront ce manque en offrant un manège qui coupera le souffle aux visiteurs.

Le parc Spirou vous emportera dans les univers mythiques des héros emblématiques de l’école de Marcinelle, et il ne fait aucun doute qu’avec le temps, il n’aura rien à envier à ses grands frères.

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Interview Jim : "je cours après la simplicité d’une bonne idée"
Il semblerait que Jim, de son vrai nom Thierry Terrasson, ait mille vies. Et qu’il s’en amuse, en plus. À son compteur, plus de quatre-vingts bandes dessinées et romans graphiques, tour à tour à (...)
Rapport ACBD 2008 : 1- Production
Production Toujours plus : 4746 livres de bande dessinée ont été publiés en 2008 (dont 3592 strictes nouveautés), soit une progression (pour la 13ème année consécutive) de 10,04%. Pour la 13ème (...)
Sur les traces de Dracula : L’intégrale et le guide (Hermann, Séra, Dany et Yves H.) – Casterman
Rarement dans l’Histoire un personnage aura été aussi controversé que Vlad Dracula, l’Empaleur. Et ce n’est pas le fait que Bram Stoker, plus de quatre siècles après la mort du voïvode valaque, s’en (...)
Chronique Batman et les Tortues Ninja T1 : Amère pizza (James Tynion IV et Freddie Williams II) - Urban Comics
Les associations de super-héros sont légion depuis longtemps outre-Atlantique dans les deux grandes maisons d’éditions que sont Marvel et DC Comics. Mais il est plus rare de voir un de leurs (...)