Quelle est la franchise X-Men la plus rentable au cinéma (infographie) ?

Quelle est la franchise X-Men la plus rentable au cinéma (infographie) ?

Publié le mercredi 20 avril 2016 par
Mise à jour de cette page le 20 avril 2016 à 16h41min

Note des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté

Sorti en France le 10 février dernier, et le 12 février aux États-Unis, le long métrage Deadpool est sur le point de terminer sa carrière en salles de cinéma. C’est l’occasion pour nous de faire le point sur le box-office de ce film qui aura déjoué tous les pronostics, en se hissant à la plus haute marche du podium la franchise X-Men au cinéma.

La franchise X-Men au cinéma, une affaire qui marche

Document PNG - 208.2 ko
Infographie : Deadpool est la franchise X-Men la plus rentable au cinéma

Tombée dans le giron de la Fox à la fin des années 90, la franchise mutante issue des comics Marvel a déjà donné lieu depuis 2000 à huit longs métrages qui ont connu une carrière parfois erratique au box-office. Voici les relevés des recettes, en millions de dollars, fournies par Box Office Mojo, une référence en la matière :

Recette USA/Canada Recette reste du monde Recette totale Budget initial
X-Men (2000) 157,3 139 296,3 75
X-Men 2 (2003) 214,9 192,8 407,7 110
X-Men : L’Affrontement final (2006) 234,4 225 459,4 210
X-Men Origins : Wolverine (2009) 179,9 193,2 373,1 150
X-Men : Le Commencement (2011) 146,4 207,2 353,6 160
Wolverine : Le Combat de l’immortel (2013) 132,6 282,3 414,8 120
X-Men : Days of Future Past (2014) 233,9 513,9 747,9 200
Deadpool (2016) 360,2 398,5 758,7 58

Deapool écrase tous les autres

Pour un budget de 58 millions de dollars, le personnage incarné par Ryan Reynolds, qui lui-même n’avait guère fait d’étincelles lorsqu’il avait endossé le costume de Green Lantern dans le film du même nom, a engrangé au niveau mondial plus de 758 millions de dollars [1], ce qui le place en première position devant X-Men : Days of Future Past, qui avait récolté quasiment 748 millions de dollars en 2014 pour une mise de fond nettement plus élevée de 200 millions de dollars. Une excellente performance financière qui doit mettre du baume au coeur dans les bureaux de la Fox après le naufrage du film Fant4stics (56 millions de recette pour une mise de fond de 120 millions !).

De quoi également rassurer les fan de mutants au cinéma, puisque la dynamique autour du film X-Men : Apocalypse, en mai 2016, et Wolverine 3 en mars 2017, se renforce de plusieurs projets, au rang desquels un second opus dédié à Deadpool, succès oblige, un nouveau film consacré à Gambit, et même deux nouveaux projets mettant à nouveau les X-Men sur le devant de la scène.

En France, où l’on comptabilise plutôt le nombre d’entrée, le succès est à la même échelle : JP’s Box-office attribue plus de 3 700 000 entrées à Deapool contre presque 3 300 000 pour son outsider.

Inattendu (on murmure qu’à la Fox, on ne croyait plus vraiment aux films de super-héros depuis la Bérézina du film Fant4stics sorti à l’été 2015), ce succès remet évidemment en selle la branche mutante de l’univers Marvel. En attendant les résultats en salles du prochain X-Men : Apocalypse.

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Focus sur Pastaga Cirkus
Le monde des super héros ne se cantonne pas uniquement aux deux grandes maisons d’édition historiques que sont Marvel et DC comics. Leurs créations ont été une source d’inspiration pour bon nombre (...)
Wisdom T1 : Rudiments de sagesse (Paul Cornell, Trevor Hairsine & Manuel Garcia) - Panini Comics
Peter Wisdom n’a rien d’original dans l’univers Marvel. Agent des services secrets britanniques, il possède le pouvoir d’envoyer des lames d’énergie incandescentes sur ses adversaires. Ajoutons à cela (...)
Un spectacle inédit pour la sortie anglaise du film Watchmen
La sortie du très attendu Watchmen, dans les salles anglaises à partir du 6 mars 2009, a donné lieu à un spectacle original au coeur même de Londres le mardi 4 mars dernier. Un Dr Manhattan de plus de (...)
Rapport ACBD 2007 : 5- Adaptation et Médiatisation
La bande dessinée adapte à nouveau les oeuvres littéraires (96 albums en 2007), alors qu’elle inspire de plus en plus les autres moyens d’expressions. Pour recruter davantage de lecteurs et conquérir (...)
Suivez-nous!
La newsletter BD du vendredi