Interview Cédric Hervan (Les Voyages d’Alix)

BDfugue Rakuten FNAC Amazon
Interview Cédric Hervan (Les Voyages d'Alix)
Note des internautes:
0 vote
Publié le jeudi 3 avril 2003 par Mise à jour de cette page le 5 mars 2019 à 17h50min

JPEG - 6.4 koCédric Hervan est un jeune auteur qui vient de sortir son premier album : Persepolis dans la série Les Voyages d’Alix. Une belle occasion de s’intéresser à lui ;o)

bandedessinee.info : Bonjour Cédric. Pouvez-vous décrire votre cursus (études, premiers travaux) ?

Cédric Hervan : En réalité, je n’ai pas un cursus très développé, car je n’ai pas eu le temps de faire des études supérieures, j’ai fait des humanités tout à fait traditionnelles, tout en suivant de nombreux cours dans des ateliers et des académies ; tel que tous les mercredi à Waterloo, des cours de BD donnés par Jean-François Di Giorgio. Et c’est dans le courant de ma dernière année secondaire, que j’ai rencontré Jacques Martin qui m’a proposé de travailler avec lui. Avant cela, j’avais réalisés de nombreux petits travaux dans divers fanzines et pour certains concours, mais jamais rien de professionnelle. Par ailleurs, j’ai bien essayé une formation au cours du soir à l’Institut St Luc de Bruxelles, mais coupler avec la conception d’un album, ce ne fut pas réalisable.

GIF - 71.5 kobandedessinee.info : Comment s’est déclenchée votre collaboration avec Jacques Martin ?

Cédric Hervan : Comme je l’ai dit précédemment, je suivais des cours de BD le mercredi, et j’y avais un ami qui travaillais déjà chez Jacques Martin, et c’est lui qui me mis en contact avec Jacques Martin qui était à la recherche de coloristes. Ensuite, naturellement, j’ai du faire quelques essais de mises en couleurs, et tout cela s’est enchaîné très rapidement, de couleurs je suis passé aux décors, avec l’album d’Alix, "La chute d’Icare", et ce n’est qu’après que Jacques Martin m’a proposé de travailler seul à mon tour sur un album de la collection des Voyages d’Alix.

bandedessinee.info : Comment organisez-vous votre travail à deux ? Y a-t-il un répartition précise, comme dans le cas d’un duo scénariste/dessinateur, ou est-ce plus flou ?

Cédric Hervan : Disons, pour être clair que ce n’est pas vraiment de la BD, bien qu’Alix en soit le personnage récurent. Les voyages d’Alix sont plutôt des livres didactiques et historiques, c’est une tentative de reconstitution de cités antiques aujourd’hui en ruines, une manière de faire revivre ces lieux tels qu’ils étaient à leurs apogées, en couleurs et avec les gens qui y vivaient. Pour ce qui est du cas précis de Persépolis, c’est la reconstitution d’une magnifique cité, qui se trouve dans le sud de l’Iran et qui fut dans sa grande époque, un ensemble de palais somptueux et le coffre fort de l’empire perse, puisque c’est à cet endroit que l’on abritait d’immenses richesses qui semble aujourd’hui très difficile à imaginer. C’est donc un ensemble de grandes illustrations, acompagnées de textes et de photos représentant le site à l’heure actuelle. Tout ceci donne, je pense, un aperçu assez complet de la vie et l’achitecture au temps de l’empire perse.

bandedessinee.info : Quels sont vos projets ?

Cédric Hervan : Dans l’immédiat, je prépare une exposition à venir en mai aux Musées Royaux d’Art et d’Histoire du Cinquentenaire, qui retracera le travail de l’album, illustré par des croquis, des couleurs, des photos et des pièces historiques. Dans la foulée, un carnet de croquis à paraître aux éditions Point Image sera édité. A peine l’album "Persépolis" achevé, je me suis déjà mis à la tache sur la nouvelle aventure d’Orion, série BD de Jacques Martin, qui en est au quatrième épisode, mais qui fut laissée en suspend pendant bien des années. Intitulé le "Roi des Rois", cet album reprendra les tribulations du jeune héro grec Orion, laissées à la fin du troisième tome en Egypte. Il arrivera justement à Persépolis, ou il sera remarqué par le grand roi des perses, avant de devenir le sujet de terribles intrigues au sein de la cours, c’est alors qu’il tentera de regagner la Grèce, au prix d’une folle course poursuite à travers l’empire perse. Les projets à cours termes sont déjà d’illustrer cette aventure et pour le reste je verrai bien ce que ciel me réserve.

bandedessinee.info : Pour terminer, lisez-vous d’autres bandes dessinées ? Si oui, lesquelles ?

Cédric Hervan : Je suis un grand amateur de Bd, et je reste toujours à l’affut de ce qui sort et de ce qui se fait . Mais mes lectures sont très variées, elle vont de Juillard, Pellerin à Marini, Franck le Gall, tout en passant par Blain, Guibert et encore bien d’autres. Mais vraiment tout dernièrement, j’ai lu le deuxième tome de Blacksad que j’ai trouvé vraiment excellent !

interview réalisée par email le 31 mars 2003

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!
  • Visiteur François de Potter d’Indoye le 10 mai 2003 à 11:42Répondre

    J’ai lu avec un très grand intérêt l’album Persépolis et je ne peux que féliciter Cédric HERVAN pour la maitrise du sujet en même temps que sa très belle présentation artistique et documentaire. Bravo pour l’effort pédagogique accessible je crois aux plus grand nombre. J’attends avec impatience le prochain album qui sera peut-être d’une nouvelle et très belle inspiration ! Bon vent à Cédric.

  • Visiteur Gwennaël Vase le 15 mai 2003 à 10:59Répondre

    J’ai lu ce album avec beaucoup d’intérêt. Moi qui n’aime généralement pas l’histoire, j’ai trouvé le concept d’allier les reconstitutions illustrées ainsi que des photos des sites, très instrucif. Cela permet de mieux visualiser les différents éléments du site. Et puis, le côté didactique de cet album m’a beaucoup plu et intéressé. Merci Cédric pour ton oeuvre et bonne chance pour la suite.

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Chroniques Semic Comics Juin 2004
SUPERMAN HS n°7 SUPERMAN HS n°7 Prix : €4.60 Couverture de Gene Ha. Ce nouvel opus de SUPERMAN HORS-SERIE est le prologue à une nouvelle saga, « La Chute d’un Dieu », qui va redéfinir les origines (...)
En photos : L’exposition SUPER-HÉROS : L’ART D’ALEX ROSS au Mona Bismarck American Center for art & culture (2014)
Vingt ans après la première parution de la mini-série Marvels qui l’a révélé au grand public, Alex Ross est accueilli au sein du Mona Bismarck American Center for art & culture parisien du 5 mars au (...)
Chronique Santiago (B-Gnet) – Vraoum
Dans le cinéma de genre, vous avez deux écoles, celle du héros solitaire, si possible ténébreux et indéchiffrable, ou celle du groupe, sorte de microcosme de la société. Dans la BD de genre, impossible (...)
Chronique Les Tuniques Bleues T60 : Carte blanche pour un Bleu (Raoul Cauvin et Willy Lambil) - Dupuis
Des séries qui voient paraître leur soixantième épisode, ça ne court pas les rues. Avec leur auteur d’origine, encore moins. C’est en effet le cas du scénariste Raoul Cauvin, à la manœuvre depuis 1968. (...)