Scantrads : la Shueisha siffle la fin de la récré

Scantrads : la Shueisha siffle la fin de la récré
Rubrique Actualités
Publié le mardi 20 avril 2010 par
MAJ mardi 20 avril 2010 à 16h52min

La puissante Shueisha [1] n’entend plus laisser libre champ aux scantrads de ses séries. Après avoir été, sinon tolérée, du moins négligée, cette pratique de plus en plus répandue qui consiste à scanner puis traduire les mangas dès leur parution en magazine afin de les mettre à la disposition des amateurs sur le web, est à présent perçue comme une menace et dénoncée comme « un détournement » [2], dans une tribune publiée par le Département éditorial du Weekly Shônen Jump.

Malgré un ton courtois et un argumentaire intelligent tablant sur le préjudice moral et financier des auteurs, il n’en reste pas moins que ce sont les sites fournisseurs de scantrads qui sont dans le collimateur. En septembre dernier, l’éditeur Kodansha, autre poids lourd du manga, avait d’ailleurs lui aussi donné de la voix pour contraindre le site Mangahelpers à retirer toutes les pages issues de son catalogue.

Jusqu’ici moins menacée que les industries du disque ou du cinéma, l’édition avait gardé la tête froide devant le piratage. Mais avec l’apparition récente de systèmes de lecture de plus en plus séduisants comme le Kindle d’Amazon ou de l’Ipad d’Apple, le risque de voir se développer un lectorat, plus enclin à télécharger gratuitement mais illégalement sa dose de lecture commence à poindre à l’horizon. Irons-nous jusqu’à voir les sites illégaux se transformer, sous la pression des éditeurs, en plate-formes légales comme le suggère Sébastien Naeco ? La question mérite d’être posée, mais l’équation de la rentabilité de ce type de services reste encore à résoudre.

[1Outre les magazines Weekly Shōnen Jump, Monthly Shōnen Jump, Ultra Jump et Weekly Young Jump, la Shueisha compte à son prestigieux catalogues de nombreuses séries à succès comme Bleach, Death Note, Dragon Ball, Nana, Naruto et One Piece.

[2La citation provient de la traduction par le site Total Manga.

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Al Coutelis s'expose à la galerie l'Antilope (Lyon) du 19 mai au 13 juin 2008
Al Coutelis s’expose à la galerie l’Antilope (Lyon) du 19 mai au 13 juin 2008
Al Coutelis dédicacera exclusivement, 40 albums de AD Grand-Riviere, du tome 1 au tome 4, le Mercredi 21 Mai 2008, de 15h00 à 18h30, ainsi que le roman polar sf de Régis Maissac "Miroir flexible" (...)
Darnétal 2014 distingue Bruno Bessadi, Steve Baker et Benjamin Adam
Darnétal 2014 distingue Bruno Bessadi, Steve Baker et Benjamin Adam
C’est au cours d’une brève et sympathique cérémonie que la dix-neuvième édition du festival Normandiebulle a distingué quelques-uns des auteurs présents ce samedi 29 septembre à l’heure du goûter. Bruno (...)
Jack Avarice en financement
Jack Avarice en financement
Thomas Rivière, homme multi-tâches pour les comics (Comics place, Glénat comics, Merluche Comics) propose le financement d’un comic-book. Jack Avarice est une création de Chris Madden (remarqué ce (...)
Tour d'horizon des Petits Formats - Septembre 2003
Tour d’horizon des Petits Formats - Septembre 2003
Petits Formats Sémic Mustang n°312 Zagor : "Le sachem sans plumes" par Bertrand Charlas. Martin Mystère : "La cité des ombres diaphanes" - textes d’Alfredo Castelli, dessins de Gaspare Cassaro. (...)
A lire également