Rapport ACBD 2008 : 6- Prépublication

Rapport ACBD 2008 : 6- Prépublication
Rubrique Dossiers
Publié le lundi 29 décembre 2008 par
MAJ lundi 29 décembre 2008 à 15h27min

Prépublication

La presse de bande dessinée semble souffrir de la concurrence d’Internet (gratuité et nouveaux terrains créatifs), en dépit de la présence de 71 revues spécialisées.

18 magazines, diffusés en kiosques, proposent des créations de bandes dessinées européennes (24 en 2007), mais seuls les titres bien identifiables arrivent à fidéliser un public qui se laisse facilement séduire par les nombreux autres supports de divertissement à sa disposition : Internet, jeux vidéo et DVD en tête ! Les hebdomadaires pour enfants comme Le Journal de Mickey ou Spirou annoncent pourtant des chiffres de tirage, certes en ralentissement, mais qui restent confortables (respectivement 185 000 et 100 000 ex. au numéro), profitant d’un important portefeuille d’abonnés : pas moins de 100 000 pour Le Journal de Mickey. Pour comparaison, voici les tirages de 2 titres jeunesse édités par Bayard : Astrapi avec 95 700 ex. et Okapi avec 81 850 ex.

En ce qui concerne les mensuels, le bilan varie suivant les titres, lesquels sont tous destinés à un large public : qu’il soit adulte (Fluide Glacial avec 120 000 ex. au n°, L’Écho des Savanes avec 80 000 ex., Psikopat fêtant son 200ème n° avec 50 000 ex. et le bimestriel Cargo Zone et ses 45 000 ex., lequel s’accorde une pause réparatrice pour mieux repartir en 2009) ou plus jeune (Picsou Magazine avec 185 000 ex., Lanfeust Mag avec 40 000 ex., plus 70 000 ex. pour la version Pulp en petit format créée cette année, Pif Gadget avec 80 000 ex., Tchô avec 76 844 ex.…, sans oublier les bimestriels Super Picsou Géant avec 252 800 ex. et Mickey Parade Géant avec 187 600 ex.).

Les journaux principalement composés de licences voguent désormais, du moins pour 90% (89,6% en 2007) d’entre eux, sous la bannière du groupe Panini, principal éditeur de bandes dessinées en kiosques en France ! Ceux proposant des bandes dessinées issues de la Warner (Bugs Bunny, Scooby-Doo !, Titi & Grosminet et Tom & Jerry) sont tirés entre 35 et 100 000 ex. au n°, alors que les 26 fascicules (il y en avait 29 en 2007) avec des comics américains super-héroïques se situent entre 20 000 et 30 000 ex. C’est le cas pour ceux utilisant les marques Marvel ou DC (Spider-Man, X-Men, Wolverine, Fantastic Four, Hulk, Ultimates, Icons, Universe, Heroes, Batman, Superman, 52…), comme pour ceux appartenant à Delcourt : Spawn (22 000 ex.) et Star Wars (33 000 ex.). A noter que les aficionados des super-héros ont aussi leurs revues (Comic Box, Scarce…) et leurs sites spécialisés (comicsplace.net, comics-search-engine.com, comicsvf.com, france-comics.com, superpouvoir.com, webcomics.fr…).

En ce qui concerne les revues sur les mangas (AnimeLand, Coyote, Dofus Mag, Geisha, Hard Manga, Japaneko, Made in Japan, Manga Kids, Maniak !, Planet Manga, Score Asia…), les tirages sont parfois plus importants, mais ces magazines se consacrent bien plus souvent à l’anime et aux jeux qu’à la bande dessinée.

Quant aux revues commentant l’actualité du 9e art (diffusées dans le réseau presse), le créneau étant très restreint, elles ne sont plus que 2 : [dBD] avec 22 000 ex. au n° et le nouveau venu qu’est CaseMate avec 30 000 ex au n°. BoDoï, quant à lui, a préféré passer en version numérique, excepté pour quelques n° réservés à un événement bien particulier, comme le fait Pilote qui s’est une nouvelle fois amusé à revenir en lançant un pavé en mai (tirage 110 000 ex. pour 60 000 ventes nettes) ou comme le font les éditions Soleil avec un Lanfeust Mag spécial Mai 68, avec les 3 n° du Canard de Les Blondes (20 000 ex. chacun) et un comics consacré à World of WarCraft (10 00 ex.).

Même en librairie, la bédéphilie n’est pas suffisamment soutenue : la lassitude et l’âge des bénévoles qui l’animaient ont eu raison du Collectionneur de Bandes Dessinées, après 30 ans au service du 9e art. Il ne reste plus que 11 magazines érudits (ils étaient 13 en 2007) : L’Avis des Bulles, Comix Club, Gabriel, Hop !, Neuvième Art, On a marché sur la bulle, Papiers Nickelés et Pimpf Mag. Seuls les gratuits obtiennent une certaine lisibilité : tels Zoo (94 000 ex.) ou Le Magazine Album et Canal BD Magazine (50 000 ex.) avec leur Manga Mag (30 000 ex.).
Quant aux 12 revues publiant des bandes dessinées et qui sont diffusées partiellement en librairies (Black, BlackMamba, Blam !, Café Creed, Gorgonzola, L’Inédit, Jade, La Maison qui pue, Mollusk, Le Muscle Carabine…), elles dépassent rarement les 1 000 ex., hormis le blog sur papier El Coyote (tiré à 3 000 ex. par Le Cycliste) ou le nouveau bimestriel d’humour Le Strip (publié à 15 000 ex. par les éditions du Lombard).

Si 413 albums ont été prépubliés dans les magazines (soit 11,63% des nouveautés, contre 395 et 11,92% en 2007) et si les quotidiens Le Monde, Le Figaro ou Le Soir ont proposé, à nouveau, des ventes couplées avec albums, au total, ces supports papiers ancestraux de la bande dessinée ne sont plus que 71 (contre 77 en 2007) !

Il est vrai qu’aujourd’hui, les amateurs ont toute l’information souhaitée sur les 46 (32 en 2007) sites généralistes sur le 9ème art, lesquels sont de plus en plus consultés et bien documentés : à l’instar de actuabd.com, auracan.com, bdgest.com, bdselection.com, bdzoom.com, labd.cndp.fr et wartmag.com ; ou encore de 1001bd.com, bandedessinee.info, bdetente.com, bedeo.fr, bulledair.com, du9.org, graphivore.be, mundo-bd.fr, planetebd.com, sceneario.com, toutenbd.com…, pour ne citer que les plus performants sur le plan de l’information et de la critique.

La création est donc bien présente sur Internet (même si elle n’est pas vraiment rémunérée) et certains éditeurs se spécialisent dans la reprise papier des expériences virtuelles : tels Ange, Foolstrip, La Fourmilière, Hoochie Coochie, Kantik, Onaprut… Il est clair que l’avenir est sur la toile et, déjà, éditeurs, festivals et libraires ont tous un site pour vanter leurs mérites : fin 2008, les sites lekiosque.fr puis relay.com se sont même lancé dans la vente de bandes dessinées sur support numérique, Les Humanoïdes associés ont misé sur Humano Online (un journal en ligne totalement gratuit), et il existe aussi des webmagazines comme le nostalgique et passionné Période Rouge.

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Dimitri Kennes : "Je ne connais pas de meilleur directeur marketing que Midam !"
Dimitri Kennes : "Je ne connais pas de meilleur directeur marketing que Midam !"
Thomas Clément : Bonjour Dimitri Kennes. MAD Fabrik est une petite structure indépendante centrée autour d’un auteur reconnu, qui est Midam. Quelles sont les raisons de sa création ? Dimitri Kennes (...)
Debaser T2 (Raf) : Des planches en avant-première
Debaser T2 (Raf) : Des planches en avant-première
Résumé : Renvoyée de son lycée, Anna se réfugie dans la Zone Underground. Un lieu où se cachent les Raconteurs, ces artistes doués de pouvoirs surnaturels. Foyer de la contestation, Anna y apprends les (...)
Moksha T1 : Frank (Marco d´Amico & Roberto Ricci) - Laffont BD
Moksha T1 : Frank (Marco d´Amico & Roberto Ricci) - Laffont BD
Depuis la nuit des temps, deux divinités s’affrontent sans merci dans une lutte fratricide. Entre Arjuna, ersonnification de la créativité et de la générosité, et Duryodhana, divinité destructrice et (...)
Pas de visuel
Double Gauche T2 : Ivanna - 6 planches en avant première
Résumé Double Gauche est handicapé, il a deux mains gauches, mais il a aussi un don : sous le coup d’une émotion intense, l’une de ses mains transforme tout ce qu’il touche. Il devient donc la cible (...)
A lire également