Les Post-historiques

Les Post-historiques

Publié le dimanche 2 janvier 2005 par
Mise à jour de cette page le 6 mars 2019 à 14h07min

Les Post-Historiques : Pythagore, génie incompris

Imaginez un instant une charmante petite cité composée d’individus vivant à l’âge de pierre.

Imaginez un groupe d’académiciens des plus obscurantistes, dirigé sans partage par un Grand Prêtre infatué et autoritaire.

Imaginez 2 gaillards inséparables, férus de Masse-ball, sorte de base-ball des cavernes.

Imaginez un savant, toujours plongé dans ses recherches, JPEG - 62.1 ko
tentant inlassablement de prouver ses fumeuses théories.

Imaginez enfin un vieillard d’âge canonique dont le seul passe-temps est de courir après toutes les jolies (très jolies) filles de la tribu et un curieux animal, semblable à un lézard, préoccupé seulement à se procurer des sucettes.

Vous mettez tout ce petit monde en contact et vous obtenez les Post-historiques.

Mais pourquoi les "Post-historiques" alors que le village et ses habitants semblent plutôt faire partie de l’ère préhistorique ?

Et bien, simplement parce que nos héros évoluent dans un monde post-apocalyptique. Un monde qui n’existe pas encore.
Ce sont en effet les survivants d’une catastrophe nucléaire. Or ils ont tout oublié de la vie d’autrefois et ne savent plus ce qu’est la civilisation.

Seul Pythagore, le savant, en pratiquant ses fouilles, met à jour des objets utilisés auparavant et échafaude des théories toutes plus ineptes les unes que les autres, s’acharnant même à convaincre, sans grand succès, les honorables académiciens des sciences et le Grand-Prêtre. A son grand désespoir d’ailleurs, d’autant plus que le seul témoin de cette époque révolue est le vieil Elie qui, hélas, suite à un coup reçu sur la tête, ne se souvient plus de rien. Son seul intérêt désormais étant de courir après la gent féminine.

Notre petit savant est bien aidé par 2 solides bonshommes, Pinko et Ponko, mais comme il ne les paie pas souvent, ceux-ci s’évertuent à l’éviter, préférant disputer une de leurs passionnantes parties de Masse-ball.

Ce sont des histoires bien drôles que nous concocte ici
Luciano Bottaro. L’humour y est constant et si nous compatissons sincèrement aux efforts que fait Pythagore pour prouver ses théories, nous ne pouvons que rire de la façon dont il interprète ces preuves, matérialisées d’ailleurs par des objets qui nous sont vraiment familiers à nous, lecteurs.
JPEG - 20.1 ko
Nous regrettons simplement que ce nouveau Galilée ne soit pas compris mais, après tout, ce n’est pas étonnant car ses déductions sont si erronées qu’elles se retournent invariablement contre lui.

Bottaro, l’auteur de cette série, est ce talentueux dessinateur qui a notamment créé le fameux petit pirate Pépito, ayant fait rire et amusé plus d’un gamin tout au long des années 50 et 60.

Mais on lui doit également bien d’autres personnages tel Baldo le fier et infortuné sergent de la Police Montée canadienne, Pik et Pok les malicieuses petites souris toujours en quête de fromage, Whisky et Gogo le trappeur chauve accompagné de son ours, alcoolique invétéré, le Roi de Pique voulant constamment conquérir le royaume du Roi de Coeur, Oscar l’éléphant, gardien(en tenue) de la jungle etc...

Allez, trêve de discussions et de discours. Plongez-vous et laissez-vous porter par ce curieux monde des Post-historiques. Vous ne le regretterez certes pas.

De plus, ce livre est vraiment un beau produit.
Publié par les Editions Roland Jouve, celles-ci ont conçu vraiment quelque chose de très réussi : BD cartonnée, dos toilé, reliure cousue, 64 pages toutes en couleur, le tout pour 15€. Ce qui, à mon avis, n’est pas excessif pour un tel ouvrage. C’est une excellente initiative qu’a eue, là, Roland Jouve et on ne peut que le louer car Bottaro est véritablement quelqu’un à découvrir (ou redécouvrir pour certains). Il a promis toutefois qu’il n’en resterait pas là et ce grand amateur de Luciano nous promet d’autres beaux titres consacrés à ce dessinateur.

Vous pourrez vous procurer ce merveilleux album auprès de 4 points de vente (dont par correspondance) :

- Editions ROLAND JOUVE - 109, boulevard Sérurier - 75019 Paris (01 56 27 08 67 ou 06 79 33 62 95).

- Librairie DANS LA GUEULE DU LOUP - 5, rue de la Folie Regnault - 75011 Paris (01 43 67 43 02 - Fax = 01 43 70 13 52 ou loup@dlgdl.com.

- Librairie FANTASMAK - 17, rue de Belzunce - 75010 Paris (01 48 78 72 44 - fantasmak@fantasmak.com).

- Magasin ALBUM - 16, rue Lafayette - 75009 Paris (01 42 46 07 88)

N’hésitez pas à les contacter.

JPEG - 143.1 ko

JPEG - 58.9 ko

Note des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Giorgio Rebuffi, le père d’Elastoc et de Pougatchoff
Toujours à sa planche à dessin, toujours le pinceau à la main, Giorgio Rebuffi est ce dessinateur italien qui a oeuvré dans nombre de journaux français des années 50 à 80 (PIPO, PIM PAM POUM, PEPITO, (...)
Rapport ACBD 2009 : 2- Édition
Édition 9 groupes dominent toujours le secteur en produisant 60% de la production, alors que pas moins de 288 éditeurs ont publié des bandes dessinées en 2009. Comme la chaîne du livre va (...)
Les Ebroïciades 2003 de la BD
La deuxième édition des Ebroïciades de la bd s’est tenue à Evreux (Eure) les 7 et 8 juin derniers. Ce salon consacré au 9ème art a eu un succès confirmant amplement celui de l’an passé, malgré ce grand (...)
Tex Avery en DVD. Une grande occasion manquée ?
Il y a des choses que nous découvrons et qui sont inusables, hors du temps. La dernière en date est celle du coffret de luxe produit par la Warner Bros française et dédié à l’intégrale des dessins (...)
Suivez-nous!
La newsletter BD du vendredi