Le festival Saint-Saturnin-lès-Avignon 2017, c'était comment ?
Publié le lundi 13 février 2017 par

Le festival Saint-Saturnin-lès-Avignon 2017, c’était comment ?

La ville de Saint-Saturnin-lès-Avignon poursuit sa promotion du neuvième art avec ses journées de la bd qui ouvrent le grand bal des festivals dédiés à ce média dans le sud de la France.
Pour cette neuvième édition, les organisateurs ont multiplié les animations autour de la bande dessinée avec notamment des concours et des ateliers de dessin permettant à tous les talents de s’exprimer.
La manifestation tient également à monter à ses visiteurs les dessous de la mise en couleur d’un album à travers des ateliers informatiques et des démonstrations vidéos.
Ces diverses animations immergent le public dans le monde de la bande dessinée en y montrant toutes ces facettes, pour ainsi découvrir une partie de ses subtilités.

Document JPEG - 635 ko
Séance de dédicaces au festival Saint-Saturnin-lès-Avignon 2017

Cette journée fait également la part belle aux rencontres avec les auteurs, avec une liste pléthoriques d’invités : pas moins d’une vingtaine d’artistes étaient présents lors du week-end. La manifestation a su avec cette liste conjuguée auteurs reconnu et confirmé et jeune talent. C’est le cas avec la présence de François Corteggiani, scénariste prolifique, le très talentueux Pierre Dubois ou encore la venue du grand dessinateur Michel Faure.

Bande dessinée info s’est intéressé à certains jeunes auteurs présents lors de ses journées.

Document JPEG - 584.1 ko
Bartbd, auteur de Shooting on location

Bartbd est un jeune artiste marseillais passionné par le comics qui réalise depuis trois ans ses albums. Il est venue présenter au public ses trois tomes qui sont le fruit d’un travail acharné. Cet amateur de bande dessinée américaine, rare en festival, nous a présenté son univers noir et décalé avec notamment "Shooting on location", un comic d’action fabuleusement auto-éditée.

Document JPEG - 758.3 ko
Leen, autrice inspirée par les mangas

Leen est quant à elle une jeune mangaka française qui a choisi le style nippon par passion par cette culture. En effet, la jeune dessinatrice baigne dans la bd japonaise depuis longtemps et après une sortie infructueuse de son univers en format classique, elle s’est tournée naturellement vers le format manga au découpage plus dynamique à son sens et qui sert merveilleusement son album Shinobi Iri.
Jéro est une des pépites de cette manifestation. Ce jeune homme est un autodidacte et possède un parcours atypique. Il sortira sa première série chez Delcourt en Manga, cette dernière sera 3 en tomes pour l’instant et est prévue en début d’année prochaine. Le jeune homme de 25 ans a fait ses armes dans le fanzine Wanted Magazine et en collaborant à divers projets collectifs. A l’instar de Leen, il est passionné de manga et le travail de Hirohiko Araki et de Akira Toriyama l’ont grandement inspiré. Ces sources d’inspiration l’ont conduit naturellement à choisir le format nippon.
Mariko, professeur d’Anglais dans une vie antérieure, a décidé de s’écarter de la voie de l’éducation à laquelle elle s’était destinée pour se consacrer à sa passion. Et ainsi dessiner, ses premiers albums à travers un blog, avant de les sortir en albums aux éditions Yil. Elle travaille sur de nombreux projets, que ce soit en tant que scénariste ou dessinatrice en continuant sa série actuelle Les bêtises de Lyly.

Document JPEG - 693.4 ko
Francis Sapin, à la fois au four et au moulin puisque cet auteur participait également à l’organisation du festival

Enfin, Francis Sapin est un auteur, mais aussi un des organisateurs de ces journées et contribue au succès de la manifestation en communiquant sa passion du dessin avec des séances de dédicaces instructives. Il permet aussi à ses jeunes élèves de montrer leurs talents à ses côtés. Il s’occupe également de la communication de la manifestation tout en préparant ses futurs projets d’albums.

Les journées de la bd à Saint Saturnin les Avignon sont un rendez-vous pour tous les passionnés de bande dessinée. La manifestation comble tous les publics grâce aux diverses animations autour du neuvième art permettant de découvrir l’envers du décor de ce média, tout en partageant des moments uniques avec des auteurs abordables.
Cette manifestation est une réussite car elle met la bande dessinée au premier plan que ce soit à travers ses animations ou sa liste d’auteurs éclectiques entre jeunes talents et grand nom du neuvième art.

Commentaires
N'hésitez pas à partager vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Salon du livre ou foire du livre ? Le compte-rendu en photos
Pour l’édition 2012, les allées du Salon du livre, installé comme chaque année à Porte de Versailles, n’ont pas désemplies. Au plus fort du week-end, elles étaient encore très compliquées à parcourir. Et (...)
Le salon Drawing Now Paris 2012 en photos
Pour sa sixième édition, le salon Drawing Now Paris exposait quelques-uns des dessinateurs contemporains les plus emblématiques, et le plus intéressants. Parmi ceux-ci, Will Eisner, Robert Crumb et (...)
Chronique Chiisakobé (Minetaro Mochizuki) - Le Lézard noir
Après avoir connu le succès avec sa série fleuve Dragon head, une série post apocalyptique commencée en 1995, Mochizuki revient au devant de la scène (Chiisakobé connaissant un succès qui ne se dément (...)
Chronique Les Ombres (Vincent Zabus et Hippolyte) - Phébus
Tandis qu’il répétait une pièce de théâtre, Vincent Zabus est parti à la rencontre d’immigrés hébergés dans un centre voisin. Leur histoire et son talent ont donné naissance à une nouvelle pièce, qu’il a (...)