Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

1602 : étrange époque pour d’étranges personnages

Rubrique Dossiers
Publié le vendredi 29 août 2003 par Franck Anger
MAJ vendredi 29 août 2003 à 11h11min

Une nouvelle série de l’éditeur Marvel Comics transposant les super-héros au début du XVIIème siècle, réalisée par des auteurs talentueux : Neil Gaiman et Andy Kubert.

Couverture 1602 #1

Et si... on transposait les principaux personnages de l’univers des super-héros Marvel dans une autre époque ? Voilà ce que cette nouvelle mini-série de la maison des X-Men et de Spider-Man semble montrer, en s’intitulant 1602 qui est la date clé de l’époque en question. 1602 ? Que s’est-il passé au début du XVIIème siècle d’important ? Pour les français malheureusement peu érudits en histoire anglaise, c’est presque la fin d’une longue période de règne de la grande Elisabeth 1ère qui a pu construire un empire à la suite de grandes batailles contre les Espagnols et les Catholiques. C’est aussi une période qui vit dans les terribles conséquences des guerres de religions, comme les grandes inquisitions espagnoles qui condamnaient tout ce qui n’était pas Catholique. C’est aussi une période où les grands seigneurs d’Europe se surveillaient des moindres faits grâce à leurs espions (par exemple, le grand dramaturge anglais William Shakespeare serait peut-être Christopher Marlowe, l’un des plus grands espions d’Angleterre).

Après ces détails historiques, passons maintenant à la bande dessinée. Ainsi, le scénariste Neil Gaiman, à qui l’on doit de superbes histoires de SANDMAN et de DEATH malheureusement peu connues en France, imagine une histoire où l’on retrouve des personnages tels que le Docteur Strange, Nick Fury, Peter Parker, Daredevil, les X-Men et même le Bouffon Vert dans des rôles adaptés à la période de 1602. Sûrement, l’on reconnaitra d’autres personnages dans les épisodes suivants, et on découvrira la version de certains dont Otto Von Doom, dit Otto le Beau, que l’on cite dans ce premier numéro. En Angleterre, la reine Elisabeth 1ère, alors souffrante, convoque à la fois le Docteur Stephen Strange, son fidèle médecin, et Sir Nicholas Fury, son plus grand espion, pour unir leurs forces contre un grand danger provenant de la ville sainte de Jérusalem et gardé secrètement par l’Ordre des Templiers. Pendant ce temps, un jeune homme pourvu d’ailes va être brulé au bûcher en Espagne, mais il va être sauvé in extremis par d’étranges personnes.

Extrait 1602 #1

En plus d’une écriture somptueuse et soignée, cette histoire est superbement illustrée avec une belle mise en couleurs qui sort de l’ordinaire des autres comics sortant actuellement. On y retrouve l’équipe de la mini-série ORIGIN qui a été un succès auprès des lecteurs et critiques, c’est-à-dire Andy Kubert et Richard Isanove. Son scénariste est l’auteur anglais Neil Gaiman qui signe son retour aux comics, après avoir écrit des romans et des livres pour enfants. Cette mini-série, qui doit comporter huit numéros, est considérée comme un grand évènement pour les lecteurs de comics américains ; elle mérite d’être signalée vu la qualité de ce premier opus et rejoindra probablement des grandes sagas du genre super-héros classiques comme CRISIS ou AGE OF APOCALYPSE.

Images copyright Marvel Comics

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Chronique The Zumbies T2 : Heavy Rock Contest (Yan Lindingre et Juline/CDM) - Fluide Glacial
Chronique The Zumbies T2 : Heavy Rock Contest (Yan Lindingre et Juline/CDM) - Fluide Glacial
Souvenons-nous, il y a deux ans, à la fin du premier tome des aventures des Zumbies, nous avions laissé notre groupe crypto-rock’n’roll préféré au beau milieu d’une mare de sang. Aidés par le public (...)
Qui est Nanachi éditions ?
Qui est Nanachi éditions ?
Le monde éditorial est un monde vaste et impitoyable. Pourtant bon nombre de petits nouveaux, pleins de promesses, viennent concurrencer les éternelles grandes maisons d’édition. C’est le cas de (...)
Bilan 2006 du marché de la bande dessinee : entre sushis et moules frites
Bilan 2006 du marché de la bande dessinee : entre sushis et moules frites
A la veille du festival de la Bd d’Angoulême, GfK, institut d’études marketing de référence sur les ventes de livres, dresse un bilan de l’année 2006 du marché de la bande dessinée. Un bon complément au (...)
L'univers de Lucky Luke dans un mini-golf
L’univers de Lucky Luke dans un mini-golf
Les sculptures, fresques et autres dalles en rapport avec la bande dessinée sont généralement mises en place par des structures institutionnelles (municipalités, musées ou associations culturelles). (...)

Notes des internautes

0 vote
A lire également