Le Donjon de Naheulbeuk enfin adapté en jeu vidéo

Rubrique Actualité BD
Publié le jeudi 6 août 2015 par Thomas Clément
MAJ jeudi 6 août 2015 à 09h00min

D’abord développé à partir de 2001 sous la forme d’un feuilleton audio sur le web par John Lang, alias Pen of Chaos, puis adapté en bande dessinée avec Marion Poinsot au dessin, Le Donjon de Naheulbeuk va boucler la boucle. Ce qui se présentait comme une plaisanterie de potache et une caricature de l’univers des MMORPG va en effet devenir un jeu vidéo sous la houlette des lyonnais d’Artefacts Studio, avec la sortie sur Playstation 4, Xbox One, PC et Mac. Résolument européen (il sera disponible en Français, Anglais, Allemand, Espagnol et Italien), il sera présenté ce week-end à la Gamescon de Bologne sur le stand Microïds qui se chargera de sa commercialisation. Voici la présentation issue du communiqué officiel :

Des souterrains lugubres, des passages très secrets, des pièges mortels, des monstres affamés… les adeptes de RPG en ont croisé des dizaines (centaines ? millions ?) dans leur carrière plus ou moins longue d’aventuriers. Mais rien ne les avait préparés à ça ! Le "Donjon de Naheulbeuk", en quelques coups de haches bien placés, fait valdinguer les codes du RPG traditionnel.

Barbare bourrin, Nain grognon, Elfe ingénue… Les 7 archétypes de héros bien connus des adeptes de la saga seront tous présents, mais pourront également se faire assister de toute panoplie de potentiels 8ème aventuriers dans l’exploration du fameux Donjon. Au programme, rencontres improbables, choix cruciaux (« on va à droite ou on va à gauche ? »), course à l’XP, récolte de butin, dialogues loufoques et allégresse communicative.

Et bien entendu, comme le dirait notre barbare préféré : « BASTOOONNNN ! ». Quand le petit groupe tombe nez à nez avec des vilains pas beaux mal intentionnés, fini de rigoler (même pas !). Le jeu passe en mode tactique pour des affrontements au tour par tour où il faut user (et abuser) des meilleurs atouts de ses « héros ». Et même en plein chaos, alors que les backstabs se préparent et que les boules de feu pleuvent, les concepteurs du "Donjon de Naheulbeuk" continuent de détendre l’atmosphère avec des répliques décalées ou impertinentes des combattants.

« MAIS POURQUOI QU’ON EST LA ? »

Dans cette histoire inédite, nos aventuriers ont failli à leur mission ; ils sont presque tous morts. Mais grâce à un objet magique, L’amulette du désordre, ils retournent dans le temps et recommencent leur aventure en se retrouvant devant l’entrée du Donjon. Ils vont chercher à (re)mettre la main sur la statuette mais aussi essayer de comprendre pourquoi ils ont péri. Toutefois, cette première aventure s’efface de leur esprit pour ne revenir que par réminiscence...

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
François Boucq invité d'honneur de la villa Marguerite-Yourcenar le 14 juin 2015
François Boucq invité d’honneur de la villa Marguerite-Yourcenar le 14 juin 2015
Le dessinateur François Boucq sera l’invité d’honneur de la Journées Portes Ouvertes de la villa Marguerite-Yourcenar située à Saint-Jans-Cappel (Nord). Il y exposera ce samedi 14 juin 2015 les (...)
Titeuf sur un mur
Titeuf sur un mur
Si Bruxelles et Angoulême proposent des murs de bande dessinée, ça sera le tour de Lausanne en 2015. En effet, une nouvelle structure : Fondation mur à dessin. Elle a pour but de défendre les oeuvres (...)
Jodelle en exclusivité chez Colette
Jodelle en exclusivité chez Colette
Le mythique album Les Aventures de Jodelle, scénarisé par Pierre Bartier, dessiné par le peintre Guy Peellaert et publié pour la première fois en 1966 par Eric Losfeld fait encore parler de lui. Il (...)
Un hommage aux victimes
Un hommage aux victimes
La Revue Dessinée et Mediapart ont proposé une opération spéciale. Une trentaine de dessinateurs rendent hommages aux victimes de cette semaine via une page spéciale. Via La Revue (...)

Notes des internautes

0 vote
A lire également