Le Comic Con Paris 2016, c’était comment ? [18 photos]

Le Comic Con Paris 2016, c'était comment ? [18 photos]
Rubrique Actualité BD
Publié le mercredi 9 novembre 2016 par
MAJ mercredi 9 novembre 2016 à 21h46min

Le Comic-Con revenait cette année du 21 au 23 octobre pour sa seconde édition, après un premier opus perfectible aux yeux du public. Il va sans dire que les organisateurs ont pris en considération leurs remarques. En effet, plusieurs éléments lors de ce rassemblement ont été nettement améliorés.

Tout d’abord, cette nouvelle édition a accueilli bon nombre d’artistes de renom avec la présence de Tony Moore, premier dessinateur de Walking Dead. Le festival pouvait compter aussi sur la présence d’Erik Larsen, le créateur de Savage Dragon. Les visiteurs ont pu avoir la chance de les rencontrer dans l’aile dédiée aux artistes, ainsi que bon nombre de dessinateurs qui proposaient leur travail de fan-art et illustrations.
Le public a pu également écouter ces deux grands Messieurs du Comic lors de conférences pleines d’enseignement. Les participants ont aussi pu avoir l’opportunité de rencontrer beaucoup d’acteurs de séries lors de séances photos inoubliables.

L’allée des artistes quant à elle était bien mieux mise en valeur que lors de l’édition précédente, car cette fois-ci une majorité des auteurs était à l’étage. De quoi profiter d’un espace plus important et rendre les files d’attente claire et lisible.

Les maisons d’édition ont également joué le jeu avec de nombreux auteurs présent, et des plannings de dédicace remarquablement bien organisé. En effet, les principales structures éditoriales étaient présentes pour présenter leurs dernières nouveautés, et certaines en avant-première. D’autres comme Panini ont joué le jeu de la rareté en proposant des éditions exclusives pour cette occasion. Cette année les stands de ces derniers étaient davantage fournis et mieux mis en valeur pour le plus grand plaisir du public. Cette année, on a pu également voir l’arrivée timide d’Urban Comics, qui était là sous le pavillon de Dargaud présent pour la sortie prochaine de Valérian au cinéma.

Le cosplay était également à l’honneur avec beaucoup de participants grimés et déguisés, et de nombreux professionnels du domaine crédibilisant la manifestation comme ceux rendant hommage à l’univers de Star Wars avec un réalisme saisissant.

Le seul petit bémol est le manque encore notable de bouquinistes malgré la présence d’un grand stand de comics vintage en version originale et française. Cependant cette seconde édition apprend de ses erreurs et les corrige, certes cela reste perfectible mais des améliorations significatives ont fait de cette manifestation une réussite.

Galerie
Collectors et objets dérivés était évidemment en vente au Comic Cn Paris 2016, comme ce très convaincant Rocket Racoon Des comics en version originale Deux étages, et donc plus d'espace pour les dédicaces Du côté librairie, le Stand Delcourt était sous bonne garde... impériale
Erik Larsen en personne se livrait à quelques commissions pour les fans de son Savage Dragon Harley Quinn, l'un des grands classiques du cosplay Igor Kordey se voyait offrir une exposition à son nom Igor Kordey, de Star Wars à l'Histoire Secrète
L'Alien était présent en chair et surtout en os L'Artist Alley de ce Comic Con Paris 2016 L'éditeur Bliss comics, spécialisé dans les traductions des comics Valiant Le calme règne sur le stand Delcourt du côté des dédicaces. Ca ne durera pas
Le Comics Con Paris est aussi l'occasion de rencontre des auteurs prometteurs, comme Susei et son Dragon Cat's Galaxia 1/2 Le stand Glénat, aux couleurs de Lady Mechanika Star Wars rivalisait avec l'univers de Batman lors des cosplays Star Wars, encore et toujours... ici pour le stand Panini
Un Ewok égaré ? Un fier Meta Baron pour le stand des Humanoïdes Associés

Notes des internautes

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Denis Olivennes nommé président délégué du FIBD d'Angoulême
Denis Olivennes nommé président délégué du FIBD d’Angoulême
Cette nouvelle, annoncée par le quotidien La Charente Libre, ne pouvait pas passer inaperçue : Denis Olivennes, ancien PDG de la FNAC, actuel directeur de publication du Nouvel Observateur et (...)
Un nouveau Boulet... Aux USA !
Un nouveau Boulet... Aux USA !
Tous les ans, les 24 heures de la bande dessinée, organisé par la Maison Des Auteurs permettent aux amateurs comme aux professionnels de se confronter. Boulet fait parti de ceux là. L’année (...)
Quand la bête est déchaînée : il y a 70 ans...
Quand la bête est déchaînée : il y a 70 ans...
Il y a 70 ans paraissait le premier tome de La Bête est Morte (août 44). Nous sommes alors en pleine libération et l’album Quand La Bête est Déchaînée est né dans la clandestinité. Si le scénario ne (...)
Pour Charlie Hebdo, Art Spiegelman, Neil Gaiman et Alison Bechdel remplacent les écrivains démissionnaires pour le PEN American Center
Pour Charlie Hebdo, Art Spiegelman, Neil Gaiman et Alison Bechdel remplacent les écrivains démissionnaires pour le PEN American Center
Point final à la polémique, le prestigieux PEN American Center a bien remis le « Courage et liberté d’expression » à Gérard Biard (rédacteur en chef) et Jean-Baptiste Thoret qui y représentaient Charlie (...)
A lire également