Publié le mardi 24 février 2015 par - Mise à jour de cette page le 23 février 2015 à 21h28min

Angoulême 2015 : Exposition Jirô Taniguchi, l’homme qui rêve

Note des internautes:
0 vote
Angoulême 2015 : Exposition Jirô Taniguchi, l'homme qui rêve

Vingt ans après sa première traduction en langue française, Jirô Taniguchi est célébré au Festival d’Angoulême par une grande exposition, la plus importante qui lui ait été consacrée à ce jour en Europe. L’un des plus célèbres auteurs japonais parmi le lectorat français non spécialiste du manga s’est déjà fait remarquer à Angoulême. Par deux fois déjà, le Festival a inscrit son nom à son palmarès officiel : Prix du scénario en 2003 pour Quartier lointain, Prix du dessin en 2005 pour Le Sommet des dieux.

L’exposition « Jirô Taniguchi, l’homme qui rêve » est une manière de célébrer le lien très particulier qui l’unit à ses lecteurs occidentaux. Aucun autre auteur japonais n’a su à ce point entrer en résonance avec les goûts et les centres d’intérêt des publics européens, toutes générations et toutes origines confondues, bâtissant au fil d’une trentaine de traductions une relation de fidélité réciproque riche et profonde, depuis la parution de L’Homme qui marche, livre fondateur de la carrière européenne de Taniguchi.

Cette exposition a permis aussi d’évoquer l’originalité du lien qui, de Moebius à Benoît Peeters ou Igort, unit Taniguchi à ses pairs européens. En écho à ce cheminement enfin, une section spécifique de l’exposition mettra plus particulièrement en relief l’actualité de Jirô Taniguchi à travers ses publications les plus récentes : le travel book à Venise paru chez Louis Vuitton à l’été 2014, son hommage au musée du Louvre coédité par Futuropolis et Louvre éditions ou son nouveau récit intimiste Elle s’appelait Tomoji chez Rue de Sèvres.

JPEG - 95.8 ko
JPEG - 59.4 ko
JPEG - 92.9 ko
JPEG - 60.1 ko
JPEG - 65.8 ko
JPEG - 83.5 ko
JPEG - 116.2 ko
JPEG - 117.5 ko
JPEG - 102.1 ko
JPEG - 114.5 ko
JPEG - 139.4 ko
JPEG - 116.1 ko
JPEG - 152.2 ko
JPEG - 104.8 ko
JPEG - 81 ko
JPEG - 101.7 ko
JPEG - 122.9 ko
JPEG - 102.8 ko

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Chronique Batman et les Tortues Ninja T1 : Amère pizza (James Tynion IV et Freddie Williams II) - Urban Comics
Les associations de super-héros sont légion depuis longtemps outre-Atlantique dans les deux grandes maisons d’éditions que sont Marvel et DC Comics. Mais il est plus rare de voir un de leurs (...)
Roger Leloup. Yoko tsuno, tome 24, LE SEPTIÈME CODE, éditions Dupuis, 2005
Chaque album de Roger Leloup se présente comme une oeuvre accomplie, longuement mûrie et qui va toujours plus loin que la précédente. Son travail demeure classique parce qu’il appartient à l’héritage (...)
Rapport ACBD 2008 : Annexe (Nombre de publications depuis 2000)
Nombre de publications depuis 2000 2000 NOUVEAUTES 1137 1292 1494 1730 2120 2701 3195 3312 3592 REEDITIONS 285 406 436 515 610 552 612 712 821 ILLUSTRATIONS 103 146 207 212 254 258 222 204 (...)
La BD à deux, qu’est-ce que c’est ?
Lors de mes errances durant le dernier festival d’Angoulême, j’ai eu la chance de tomber sur une véritable curiosité du neuvième art. Un collectif dynamique présentait avec enthousiasme leur concept de (...)