André Juillard et Enrico Marini à l’Abbaye de l’Epau : notre reportage en photos

BDfugue Rakuten FNAC Amazon
André Juillard et Enrico Marini à l'Abbaye de l'Epau : notre reportage en photos
Publié le lundi 24 novembre 2014 par Mise à jour de cette page le 24 novembre 2014 à 21h54min

Note des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté

Après XIII en 2007, Blacksad en 2010 et Quai d’Orsay en 2013, l’abbaye de l’Épau, située près du Mans, a consacré ce dimanche 16 novembre une nouvelle édition à deux œuvres majeures de la bande dessinée contemporaine. Pour ce rendez-vous intitulé De cape et d’Épau, André Juillard et Enrico Marini, dessinateurs respectifs des 7 Vies de l’Épervier et du Scorpion ont croisé le fer pour fêter la sortie conjointe d’un tirage spécial de L’Épervier et du onzième tome du Scorpion. Le conseil général de la Sarthe, en partenariat avec la librairie Bulle ! et les éditions Dargaud, ont organisé cette journée en compagnie de ces deux dessinateurs autour d’un thème passionnant : le genre de cape et d’épée dans la bande dessinée.

Autant le dire tout de suite, cette journée à été magnifique ! Malgré le temps pluvieux, le splendide cadre de l’abbaye de l’Épau, l’ensemble des équipes de librairie Bulle ! et de la bibliothèque départementale en costume, ont permis de voyager dans le temps. L’exposition dans l’abbatiale, La Figure du bretteur sur fond de musique populaire et baroque, extraits de films, planches originales, croquis et objets d’époque, le tout dans le décor d’une taverne du XVIIIe siècle ont été une vraie réussite.

Le déroulement de la journée n’a connu aucun accroc, mis à part quelques averses. Les auteurs sont arrivés dans un carrosse, puis, la compagnie d’escrime et de spectacles Saynolames à réussi malgré la pluie à plonger les visiteurs dans une ambiance digne des Trois Mousquetaires. Le public, invité à pénétrer dans le dortoir des moines, a ensuite pu assister au spectacle chorégraphique sur le thème du duel proposé par la compagnie Zutano Bazar ..

Vint alors le moment tant attendu de la rencontre avec André Juillard et Enrico Marini. Dans la salle comble, ils ont évoqué leur passion commune pour les romans d’Alexandre Dumas et les films de cape et d’épée qui les ont beaucoup inspirés. Après une bonne heure et demie de discussion, ils ont offert au public, un dessin en « live » sur écran géant !

Le cadre enchanteur de l’Abbaye de l’Epau.
JPEG - 102.3 ko

Samuel Chauveau, patron de la librairie Bulle ! en costume. Les événements de l’Epau ne pourraient avoir lieu sans sa passion , le courage et le talent de Samuel.
JPEG - 63.9 ko

Le dortoir des moines est comble.
JPEG - 51.6 ko
JPEG - 53.6 ko

Spectacle chorégraphique de la compagnie Zutano Bazar .
JPEG - 42.2 ko

Passionnante conférence avec André Juillard et Enrico Marini.
JPEG - 33.3 ko

André Juillard à la table à dessin.
JPEG - 46.7 ko
JPEG - 39.2 ko

C’est au tour d’Enrico Marini de se prêter au jeu de la table à dessin.
JPEG - 45.4 ko
JPEG - 42.5 ko

De magnifiques expositions étaient présentées au public.
JPEG - 41.2 ko
JPEG - 72.4 ko

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Rapport ACBD 2009 : 7- Prépublication
Prépublication Il n’y a plus que 64 revues spécialisées en bande dessinée (71 en 2008) : un déclin qui traduit les difficultés à se réformer pour ce secteur bien embouteillé. Selon les résultats de (...)
Regards croisés de la bande dessinée belge
L’exposition Regards croisés de la bande dessinée belge nichée dans les sous-sols des Musées royaux des beaux-arts de Belgique se veut un état des lieux de la bande dessinée belge, dans toutes ses (...)
Little Nemo de Winsor McCay débarque à Cherbourg
Très attendue, la huitième Biennale du 9ème art de Cherbourg-Octeville a ouvert ses portes le vendredi 23 juin 2017. Placée sous le commissariat de Benoît Peeters et François Schuiten, cette superbe (...)
Exposition François Duprat
Délocalisée à la Bibliothèque d’Hérouville Saint-Clair, probablement par manque de place au sein du festival, l’exposition consacrée par le festival Des Planches et des Vaches à François Duprat (Léo (...)