Villeneuve lez Avignon 2016, c’était comment ?

Villeneuve lez Avignon 2016, c'était comment ?
Rubrique Galeries
Publié le lundi 24 octobre 2016 par
MAJ lundi 24 octobre 2016 à 11h01min

Pour sa douzième édition, la Ville de Villeneuve lez Avignon poursuit son festival du polar en mariant les genres avec sa manifestation. Effet, même si la littérature est le style dominant, les organisateurs ont convié des auteurs de bande dessinée de renom pour qui le polar n’a pas de secret.
La tête d’affiche de cette délégation du Neuvième Art était sans conteste Olivier Berlion qui venait pour sa série L’Art du crime dont la sortie des tomes 3 et 4 était toute récente. Mais il n’était pas le seul auteur plébiscité par le public venu nombreux à leur rencontre. Pierre Alary était aussi présent pour échanger avec ses lecteurs sur sa série espionnage Silas Corey qui connaît un grand succès en librairie. Le public a pu également aller à la rencontre de Laurent Hirn qui était présent pour sa série monumentale Le pouvoir des innocents.
Cependant, la véritable force de ces festivals plus accessible, c’est la découverte d’auteurs d’une qualité indéniable comme Fabcaro, présent pour son excellent polar Zaï Zaï Zaï primé par le public à sa sortie. Il était présent également pour son travail sur les nouveaux volumes du légendaire Achille Talon. Les festivaliers ont pu découvrir le travail d’Hervé Boivin avec son album 7 frères chez Delcourt qui dépeint une sombre histoire de trahison dans la franc-maçonnerie parisienne durant l’occupation. Enfin ces manifestations sont une opportunité fabuleuse pour les lecteurs de découvrir des projets plus confidentiels, mais qui n’ont rien à envier aux grandes sorties littéraires. C’est le cas pour le projet lyonnais de Jean-Pierre Crauser venue présenter sa revue de bd Les rues de Lyon.

Vous l’aurez compris, ce festival mise sur la qualité et non la quantité, cette décision permet aux lecteurs de découvrir et rencontrer le meilleur du polar en bande dessinée dans un cadre se prêtant merveilleusement au thème de la manifestation. Effet au-delà, des rencontres avec les auteurs, il y a beaucoup d’animations autour de ce genre. Notamment avec des parcours enquête qui ont fait bouillir les neurones des apprentis détective venue nombreux pour élucider les mystères de ce fabuleux festival.

Galerie
Fabacaro en dédicace au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016 Hervé Boivin au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016 Pierre Alary en dédicace au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Les Ebroïciades 2004 de la BD
Les Ebroïciades 2004 de la BD
Pour la troisième édition consécutive, les Ebroïciades de la BD se sont déroulées à Evreux (Eure) les 15 et 16 mai derniers et ont eu un succès qui a bien confirmé celui des années précédentes. C’est en (...)
Gabrielle B. à la Tour Bidouane (Saint-Malo intra-muros) du 3 au 26 novembre 2006
Gabrielle B. à la Tour Bidouane (Saint-Malo intra-muros) du 3 au 26 novembre 2006
Gabrielle B., série de cape et d’épée créée par Dominique Robet et Alain Robet et publiée par les éditions Emmanuel Proust, illustre la vie d’une femme corsaire de la République aux prises avec les (...)
Le cavalier solitaire
Le cavalier solitaire
4 infâmes racailles, de passage près d’une ferme isolée, se mettent à massacrer une brave famille de pionniers, tuant tout le monde, y compris le petit chien de la maison. Puis saccageant et pillant (...)
Rapport ACBD 2007 : 5- Adaptation et Médiatisation
Rapport ACBD 2007 : 5- Adaptation et Médiatisation
La bande dessinée adapte à nouveau les oeuvres littéraires (96 albums en 2007), alors qu’elle inspire de plus en plus les autres moyens d’expressions. Pour recruter davantage de lecteurs et (...)
A lire également