Villeneuve lez Avignon 2016, c’était comment ?

Villeneuve lez Avignon 2016, c'était comment ?
Rubrique Galeries
Publié le lundi 24 octobre 2016 par
MAJ lundi 24 octobre 2016 à 11h01min

Pour sa douzième édition, la Ville de Villeneuve lez Avignon poursuit son festival du polar en mariant les genres avec sa manifestation. Effet, même si la littérature est le style dominant, les organisateurs ont convié des auteurs de bande dessinée de renom pour qui le polar n’a pas de secret.
La tête d’affiche de cette délégation du Neuvième Art était sans conteste Olivier Berlion qui venait pour sa série L’Art du crime dont la sortie des tomes 3 et 4 était toute récente. Mais il n’était pas le seul auteur plébiscité par le public venu nombreux à leur rencontre. Pierre Alary était aussi présent pour échanger avec ses lecteurs sur sa série espionnage Silas Corey qui connaît un grand succès en librairie. Le public a pu également aller à la rencontre de Laurent Hirn qui était présent pour sa série monumentale Le pouvoir des innocents.
Cependant, la véritable force de ces festivals plus accessible, c’est la découverte d’auteurs d’une qualité indéniable comme Fabcaro, présent pour son excellent polar Zaï Zaï Zaï primé par le public à sa sortie. Il était présent également pour son travail sur les nouveaux volumes du légendaire Achille Talon. Les festivaliers ont pu découvrir le travail d’Hervé Boivin avec son album 7 frères chez Delcourt qui dépeint une sombre histoire de trahison dans la franc-maçonnerie parisienne durant l’occupation. Enfin ces manifestations sont une opportunité fabuleuse pour les lecteurs de découvrir des projets plus confidentiels, mais qui n’ont rien à envier aux grandes sorties littéraires. C’est le cas pour le projet lyonnais de Jean-Pierre Crauser venue présenter sa revue de bd Les rues de Lyon.

Vous l’aurez compris, ce festival mise sur la qualité et non la quantité, cette décision permet aux lecteurs de découvrir et rencontrer le meilleur du polar en bande dessinée dans un cadre se prêtant merveilleusement au thème de la manifestation. Effet au-delà, des rencontres avec les auteurs, il y a beaucoup d’animations autour de ce genre. Notamment avec des parcours enquête qui ont fait bouillir les neurones des apprentis détective venue nombreux pour élucider les mystères de ce fabuleux festival.

Galerie
Fabacaro en dédicace au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016 Hervé Boivin au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016 Pierre Alary en dédicace au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Chronique Ainsi se tut Zarathoustra (Nicolas Wild) - La Boîte à Bulles
Chronique Ainsi se tut Zarathoustra (Nicolas Wild) - La Boîte à Bulles
C’est un récit personnel et vrai enchâssé dans une légende vieille de plusieurs millénaires, une œuvre de fiction inspirée de faits réels. Avec ce titre qui fait remonter en surface les quelques pages (...)
Maliki T2 : Une rose à l'amer en previews
Maliki T2 : Une rose à l’amer en previews
Résumé : Plongez à nouveau dans le quotidien épique de la charmante Maliki et de ses 2 colocataires félins ! Un concentré d’humour tendre et de train-train qui déraille, le tout organisé en chapitres (...)
Chronique Le Serpent d'eau (Tony Sandoval) - Paquet (2)
Chronique Le Serpent d’eau (Tony Sandoval) - Paquet (2)
Lors d’une baignade dans une rivière en forêt, Mila rencontre Agnès, une fille mystérieuse et rieuse de quatorze ans qui parle de magie et de fantômes. Dès leur rencontre, Mila et le lecteur sont (...)
Chronique Les Flat-Twins & Les Américaines (Philippe Gürel) - Turboflat
Chronique Les Flat-Twins & Les Américaines (Philippe Gürel) - Turboflat
Philippe Gürel est dessinateur et illustrateur, mais il est aussi (surtout ?) motard. Rien d’étonnant donc à ce qu’il ait décidé de conjuguer sa passion et sa profession. Travaillant aussi bien pour la (...)
A lire également