Villeneuve lez Avignon 2016, c’était comment ?

Villeneuve lez Avignon 2016, c'était comment ?
Rubrique Galeries
Publié le lundi 24 octobre 2016 par
MAJ lundi 24 octobre 2016 à 11h01min

Pour sa douzième édition, la Ville de Villeneuve lez Avignon poursuit son festival du polar en mariant les genres avec sa manifestation. Effet, même si la littérature est le style dominant, les organisateurs ont convié des auteurs de bande dessinée de renom pour qui le polar n’a pas de secret.
La tête d’affiche de cette délégation du Neuvième Art était sans conteste Olivier Berlion qui venait pour sa série L’Art du crime dont la sortie des tomes 3 et 4 était toute récente. Mais il n’était pas le seul auteur plébiscité par le public venu nombreux à leur rencontre. Pierre Alary était aussi présent pour échanger avec ses lecteurs sur sa série espionnage Silas Corey qui connaît un grand succès en librairie. Le public a pu également aller à la rencontre de Laurent Hirn qui était présent pour sa série monumentale Le pouvoir des innocents.
Cependant, la véritable force de ces festivals plus accessible, c’est la découverte d’auteurs d’une qualité indéniable comme Fabcaro, présent pour son excellent polar Zaï Zaï Zaï primé par le public à sa sortie. Il était présent également pour son travail sur les nouveaux volumes du légendaire Achille Talon. Les festivaliers ont pu découvrir le travail d’Hervé Boivin avec son album 7 frères chez Delcourt qui dépeint une sombre histoire de trahison dans la franc-maçonnerie parisienne durant l’occupation. Enfin ces manifestations sont une opportunité fabuleuse pour les lecteurs de découvrir des projets plus confidentiels, mais qui n’ont rien à envier aux grandes sorties littéraires. C’est le cas pour le projet lyonnais de Jean-Pierre Crauser venue présenter sa revue de bd Les rues de Lyon.

Vous l’aurez compris, ce festival mise sur la qualité et non la quantité, cette décision permet aux lecteurs de découvrir et rencontrer le meilleur du polar en bande dessinée dans un cadre se prêtant merveilleusement au thème de la manifestation. Effet au-delà, des rencontres avec les auteurs, il y a beaucoup d’animations autour de ce genre. Notamment avec des parcours enquête qui ont fait bouillir les neurones des apprentis détective venue nombreux pour élucider les mystères de ce fabuleux festival.

Galerie
Fabacaro en dédicace au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016 Hervé Boivin au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016 Pierre Alary en dédicace au festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2016

Notes des internautes

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Denis Van P ( Joseph Carey Merrick, l'Homme-Eléphant) : Les édinautes m'ont bien suivis depuis le début de l'aventure
Denis Van P ( Joseph Carey Merrick, l’Homme-Eléphant) : Les édinautes m’ont bien suivis depuis le début de l’aventure
Dans l’album Joseph Carey Merrick, vous avez voulu retracer la vie de celui qu’on connaît mieux sous le surnom d’Elephant Man. Comment cette idée vous est-elle venue ? Denis Van P : Je souhaitais (...)
Lulu, femme nue : les photos du film
Lulu, femme nue : les photos du film
Adapté du diptyque Lulu, femme nue d’Etienne Davodeau, publié chez Futuropolis, le film éponyme réalisé par Sólveig Anspach sera en salles à partir du 22 janvier prochain. Cette fable moderne, au titre ô (...)
Rapport ACBD 2008 : Annexe (Les plus gros tirages manga de 2008)
Rapport ACBD 2008 : Annexe (Les plus gros tirages manga de 2008)
Les plus gros tirages manga de 2008 TIRAGES TITRES DESSINATEURS SCENARISTES EDITEURS 220 000 Naruto 34 Masashi Kishimoto Kana 220 000 Naruto 35 Masashi Kishimoto Kana 220 000 Naruto 36 (...)
Xavier Coste (Rimbaud, l'indésirable) : "Mon but est d'essayer de transmettre l'émotion que j'ai ressentie"
Xavier Coste (Rimbaud, l’indésirable) : "Mon but est d’essayer de transmettre l’émotion que j’ai ressentie"
Son Egon Schiele, vivre et mourir (Casterman) à peine refermé, Xavier Coste offre une nouvelle biographie dessinée, cette fois consacrée à un poète maudit : Rimbaud, l’indésirable (qui paraît (...)
A lire également