Rapport ACBD 2007 : 3- Optimisation

Rapport ACBD 2007 : 3- Optimisation
Rubrique Dossiers
Publié le lundi 24 décembre 2007 par
MAJ lundi 24 décembre 2007 à 16h35min

90 séries ont bénéficié d’énormes mises en place et ont continué à se
de livres confondus.

D’après l’hebdomadaire professionnel Livres Hebdo, la bande dessinée figurerait parmi les secteurs de l’édition dont les ventes ont le plus progressé en 2007, avec le parascolaire, les essais et la jeunesse. Cependant, cela n’a vraiment été sensible que dans les grands magasins, le système actuel profitant surtout aux “blockbusters” et aux mangas, ouvrages que l’on trouve plus facilement dans les hypermarchés, les FNAC, les Virgin et autres grandes surfaces de consommation culturelle : d’autant plus que la durée d’exposition des livres n’a jamais été aussi courte. Surtout en fin d’année où la mise en place, en 4 mois, de 32 titres au gros potentiel commercial, exigeant d’énormes efforts marketing, a pu contribuer à faire exploser les budgets.

Enfin, comme le taux de retours continue d’augmenter, en réaction à l’inflation de la production, le tirage moyen baisse toujours : même celui de certaines « locomotives » est sérieusement revu à la baisse. Néanmoins, 90 séries ont été tirées à plus de 50 000 exemplaires (contre 85 en 2006 et 77 en 2005) : voilà qui permet de doper le marché global de la bande dessinée !

Ainsi, d’après les chiffres communiqués par les éditeurs, les 10 plus gros tirages (hors mangas) de 2007 sont :
- les 2 derniers albums de “XIII” de Van Hamme, l’un avec Giraud, l’autre avec Vance (550 000 ex. chacun)
- “Largo Winch” de Van Hamme et Francq (455 000 ex.)
- “Le petit Spirou” de Tome et Janry (415 000 ex.)
- “Astérix et ses amis” collectif hommage à Uderzo (400 000 ex.)
- “Kid Paddle” de Midam (380 000 ex.)
- “Boule et Bill” de Verron (350 000 ex.)
- “Le Chat” de Geluck (320 000 ex.)
- “Lanfeust des étoiles” d’Arleston et Tarquin (300 000 ex.)
- “Thorgal” de Sente et Rosinski (250 000 ex.)
- et le “Quatre ?” de Bilal (240 000 ex.)

Viennent ensuite “Les Profs” d’Erroc et Pica, “La quête de l’oiseau du temps” de Le Tendre, Loisel et Aouamri (200 000 ex.), “Trolls de Troy” d’Arleston et Mourier, “Les tuniques bleues” de Cauvin et Lambil (170 000 ex.), “Kaamelott” de Astier et Dupré (160 000 ex.), “Gaston : 1957-2007” compilation de gags signés Franquin (150 000 ex.), “Adèle Blanc-Sec” de Tardi (140 000 ex.), “Le cycle de Cyann” de Bourgeon (135 000 ex.), “Les Schtroumpfs” du studio Peyo (125 000 ex.), et beaucoup d’autres séries -souvent déjà bien établies ou purs produits de marketing -qui contribuent également à la bonne santé du marché du 9ème art, au fait de faire vivre décemment quelques auteurs, ainsi que toute la filière du livre, et à amortir les albums moins rentables.

Du côté des mangas, la situation est encore plus tendue puisqu’il n’y a que 9 séries (publiées chez 4 éditeurs, seulement) qui assurent plus de la moitié des ventes dans leur globalité (toujours d’après Livres Hebdo/Ipsos) : “Naruto” représentant à lui tout seul 19% des parts de marché en volume, soit 5 millions d’exemplaires vendus au total,
dont plus d’1 million au cours de la dernière année, avec un tirage qui atteint désormais les 220 000 exemplaires à chaque nouveau tome (et il y en a eu 7 en 2007) ! Bien loin derrière, on retrouve l’indémodable “Dragon Ball” avec 9% des parts de marché (15 millions d’exemplaires vendus en cumul, et des rééditions tirées à 120 000 ex. chacune), “One Piece” avec 5% (en 2007, 5 nouveaux volumes ont été tirés à 65 000 ex.), “Fullmetal Alchemist” avec 4% (6 volumes tirés, en moyenne, à 83 000 ex. en 2007), “Samurai Deeper Kyo” avec 3% (6 volumes à 66 000 ex. en 2007), “Fruits Basket” avec 3% (4 volumes à 90 000 ex. en 2007), “Death Note” avec 3% (7 volumes à 137 000 ex. en 2007), “Bleach” avec 2% (5 volumes à 50 000 ex. en 2007) et “Détective Conan” avec 2% (2 tomes à 30 000 ex. en 2007) !

Si l’on se réfère à ces chiffres (guère éloignés de ce que pourraient être les ventes réelles lorsqu’une série a trouvé son rythme de croisière), on constate que l’écart se creuse toujours entre les “best-sellers” et le peloton des ventes moyennes : lequel doit se situer, désormais, autour des 6 000 exemplaires, en tenant compte de toute l’édition bande dessinée.

Comme il est de plus en plus difficile de réaliser de fortes mises en place sur les nouvelles séries et sur les albums plus singuliers, les éditeurs continuent de renforcer leur politique de marques.

Bien entendu, ce sont les éditeurs alternatifs qui ont le plus de mal à survivre dans ce contexte où les diffuseurs et les distributeurs sont les maillons les plus forts de la chaîne du livre : voilà qui expliquerait, en partie, pourquoi quelques éditeurs dits indépendants (Cornélius, Les Requins Marteaux, mais aussi Les Humanoïdes associés) quittent
certaines structures de diffusion pour d’autres cieux plus porteurs économiquement parlant !

Et même si le marché du livre privilégie toujours la nouveauté au détriment du fonds, les éditeurs valorisent ce dernier en multipliant les rééditions sous forme d’intégrales (246 titres, pour 216 en 2006), d’éditions “new-look” (380 titres, pour 268 en 2006) ou de tirages de luxe (86 titres, pour 71 en 2006).

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Angoulême 2012 : les photos que vous ne verrez pas ailleurs
Angoulême 2012 : les photos que vous ne verrez pas ailleurs
Prises sur le vif, voici les photos de quelques-uns des moments agréables auxquels nous avons assisté lors de ce trente-neuvième FIBD. Tandis que nos confrères se livraient à moultes analyses (...)
Chronique L'Entrevue (Manuele Fior) - Futuropolis
Chronique L’Entrevue (Manuele Fior) - Futuropolis
Le dessin est pâle et délavé, mais lorsque Nadia se déshabille devant le miroir de la chambre, juste avant de se mettre au lit, son corps emprunte les contours et les rondeurs des femmes de Bonnard. (...)
Rapport ACBD 2008 : Annexe (Nombre de publications des principaux éditeurs en 2008)
Rapport ACBD 2008 : Annexe (Nombre de publications des principaux éditeurs en 2008)
Nombre de publications des principaux éditeurs en 2008 NOUVEAUTES Dargaud 69 43 112 Dargaud Benelux 45 10 55 Dupuis 82 101 4 1 188 Kana 147 2 1 1 151 Lombard 54 34 3 1 92 Lucky Comics 2 (...)
Calendrier 2009 Péchés Mignons (Arthur de Pins) - Fluide Glacial
Calendrier 2009 Péchés Mignons (Arthur de Pins) - Fluide Glacial
Lassés des sempiternels calendriers Pirelli ? Fluide Glacial a pensé à vous, en publiant un calendrier 2009 illustré par Arthur de Pins. Il vous permettra de retrouver, avec délectation et tout au (...)
A lire également