Paul à Québec : Une exposition parisienne pour le Prix du public

Paul à Québec : Une exposition parisienne pour le Prix du public
Rubrique Actualités
Publié le vendredi 26 mars 2010 par
MAJ vendredi 26 mars 2010 à 11h35min

Le québécois Michel Rabagliati n’est pas vraiment un inconnu pour les amateurs de bande dessinée curieux. Ce graphiste pourtant discret a longtemps travaillé pour la publicité et l’édition avant de se lancer à 38 ans dans la réalisation de sa première longue bande dessinée avec Paul à la Campagne (La Pastèque, 1999). Mais par son graphisme proche de la ligne claire de Seth Fisher, Chris Ware et Dupuy et Berberian [1],un sens évident de l’autobiographie et l’utilisation décomplexée du joual, le langage imagé typiquement québécois, il a rapidement conquis un public de plus en plus nombreux.

Faisant de Paul, son personnage fictif qui lui ressemble tant, un héros récurrent (Paul a un travail d’été en 2002, Paul en appartement en 2004, Paul dans le métro en 2005, Paul à la pêche en 2006), Michel Rabagliati a su séduire un lectorat de plus en plus nombreux au Québec et en Europe. Cet intérêt soutenu lui a valu de recevoir le Prix du public du dernier Festival d’Angoulême pour Paul à Québec, en raison de la forte participation au vote de ses partisans [2].

Les planches originales de cet album, une chronique autour de la maladie et de la mort annoncée d’un proche, poignante et sensible sans sombrer dans le pathos, seront exposées du 29 mars au 29 avril au Centre Culturel Canadien (5 Rue de Constantine dans le VIIème arrondissement de Paris). Parallèlement à cette exposition coproduite par les Editions la Pastèque et 9eArt+/Festival d’Angoulême et organisée sous le parrainage de la FNAC et SNCF, Michel Rabagliati sera présent en France et en Belgique pour l’occasion (le programme complet est sur son site). Une belle occasion d’apprécier le travail d’un auteur discret et original.

Voir aussi : L’exposition Paul à Paris prolongée jusqu’au 12 mai 2010

[1Dans une interview réalisée par Jean-Paul Jennequin en 2008 pour la revue Comix Club 10, il déclarait à propos du Journal d’un album « Ce livre reste encore pour moi une des meilleures BD jamais publiées ».

[2L’attribution de ce prix, à partir des votes des internautes, a d’ailleurs suscité un début de polémique. L’album était disponible outre-atlantique, mais pas encore distribué en Europe. Certains en avaient trop vite déduit que le festival avait récompensé un livre qui n’existait pas encore.

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Les Nombrils au cinéma... en 2015
Les Nombrils au cinéma... en 2015
La société de production Écho Média a récemment annoncé la mise en chantier d’un long métrage d’animation autour de la série de Maryse Dubuc et Delaf. Selon le communiqué publié sur le site officiel, cette (...)
Le Palmarès des Utopiales 2014
Le Palmarès des Utopiales 2014
Du 29 octobre au 3 novembre, Nantes devient la cité de l’imaginaire, avec le festival des Utopiales. Petit à petit, la bande dessinée rejoint une place d’honneur, avec une dizaine d’auteurs présents. (...)
Bande annonce Focu (Diego Aranega) - Paquet
Bande annonce Focu (Diego Aranega) - Paquet
Depuis toujours, vous rêvez de dire ses 4 vérités à un collègue, ami, parent, prof ou supérieur hiérarchique, mais la peur des éventuelles représailles vous a toujours empêché de passer à l’action ? : (...)
Corpus Christi, le prochain Sandawe ?
Corpus Christi, le prochain Sandawe ?
Parmi la petite vingtaine d’albums que Sandawe propose aux internautes qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure d’un financement collaboratif, le premier volume du projet Corpus Christi pourrait (...)
A lire également