La Formule 1 d’Hugo Pratt à Cherbourg-Octeville

La Formule 1 d'Hugo Pratt à Cherbourg-Octeville
Rubrique Galeries
Publié le dimanche 26 avril 2009 par
MAJ dimanche 26 avril 2009 à 22h12min

C’est l’une des surprises de l’exposition Hugo Pratt : Périples Secrets qui se tient à Cherbourg Octeville jusqu’au 20 septembre 2009. Prêté par le Musée Ligier situé à Magny-Cours, le bolide JS 39, dont Hugo Pratt avait signé la décoration pour l’écurie Ligier-Renault, trône en ce moment au premier étage du musée Thomas-Henry. Reprenant l’image de marque d’un fabricant de cigarettes, la voiture de course n’avait peut-être pas remporté de Grand Prix, elle n’en reste pas moins un atout de taille pour cette exposition qui rencontre un large succès.

Galerie
 JPEG image/jpeg 720 x 540  JPEG image/jpeg 720 x 960  JPEG image/jpeg 720 x 540  JPEG image/jpeg 720 x 540
 JPEG image/jpeg 720 x 540  JPEG image/jpeg 720 x 960  JPEG image/jpeg 720 x 540

Notes des internautes

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Interview croisée : Carole Martinez et Maud Begon pour Bouche d'ombre T1 : Lou 1985 (Casterman)
Interview croisée : Carole Martinez et Maud Begon pour Bouche d’ombre T1 : Lou 1985 (Casterman)
Parfois, la rencontre entre deux univers particuliers sonne comme une évidence. C’est le cas avec Carole Martinez et Maud Begon. Lorsque la seconde, dessinatrice, s’est plongée dans les lignes de la (...)
Spirou fête ses 65 ans
Spirou fête ses 65 ans
Cela ne se voit pas, mais l’hebdomadaire Spirou est né le 21 avril 1938 à Marcinelle sur les presses des éditions Dupuis, et il vient de donc de passer ses 65 années de bons et loyaux services ! Le (...)
« Girls » ou les chroniques d'une petite bourgade supposée tranquille.
« Girls » ou les chroniques d’une petite bourgade supposée tranquille.
Pennystown est une petite ville américaine comme il en existe tant, où tout le monde se connaît et où les ragots vont bon train. L’existence d’Ethan, épicier de son état, ne fait pas exception à la (...)
Stéphane Oiry (Maggy Garrison) : "J'apprécie dépeindre les personnages un peu en marge"
Stéphane Oiry (Maggy Garrison) : "J’apprécie dépeindre les personnages un peu en marge"
A l’occasion du festival du polar de Villeneuve-Lès-Avignon, Bande Dessinée Info a eu la chance de rencontrer . Cet auteur accompli, à la fois dessinateur et scénariste, a répondu avec passion sur son (...)
A lire également