Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

BD de Frontière 2003

Rubrique Dossiers
Publié le mardi 5 août 2003 par Jean-Yves Guerre
MAJ mardi 5 août 2003 à 11h58min

Le salon BD de frontière 2003 aura lieu les 23

et 24 août prochains à La Salle (Val d’Aoste - Italie).
Depuis 1999, les plus grands représentants du monde de la bd se retrouvent chaque année à La Salle, transformant durant 2 jours ce merveilleux petit village alpin en Pays de la bd.
D’ailleurs, des comédiens de l’univers du spectacle se prêteront à jouer le rôle du Maire et des adjoints de cette magnifique petite ville.

La mythique marmotte blanche de la région est désormais

devenue le prix convoité par les artistes de renom de ce festival tels, cette année, Alfredo Castelli (le père de Martin Mystère), Silver (le créateur du loup Alberto), Vittorio Giardino, Milo Manara (HP), François Bouq, Giorgio Cavazzano (synonyme de Disney en Italie), Hermann, Sergio Toppi, Moebius (le dessinateur sûrement le plus connu au monde), Massimiliano Frezzato, Enea Riboldi (à qui l’on doit les couvertures du mensuel DAMPYR), le groupe Disney concepteur du phénomène WITCH et tant d’autres.

Le but de cet événement est de faire se rencontrer des

artistes de pays différents, de leur permettre de confronter leur imagination et d’échanger idées et dessins, de côtoyer les fans et les passionnés de tout poil dans une ambiance calme et amicale, tout ceci au cours d’une manifestation originale devenue une importante occasion de contacts entre les professionnels, les éditeurs et les attachés de presse.

C’est depuis l’origine que "BD de Frontière" a démontré

sa particularité, organisant le salon le plus haut du monde dans le décor unique de la pointe Hellbronner, à 3462m, sur le Mont Blanc.
L’édition de cette année est dédiée à un auteur prestigieux, très apprécié des passionnés italiens : Andrea Pazienza.
A 15 ans de sa disparition, ce dessinateur est devenu une véritable légende outre Alpes et le salon qui lui est consacré prévoit de mieux faire connaître au-delà des frontières l’art de cette importante figure de la bd, dans la continuité de l’esprit qu’il a instillé dans son œuvre c’est à dire hors des limites et cloisons du milieu artistique.

L’autre intention qui se reflète dans cet événement

est l’exposition et la rencontre de jeunes dessinateurs italiens qui ont réussi à se faire un nom, y compris hors de leur pays, et de donner lustre à la bd italienne, tout spécialement en France.
Ainsi, comme chaque année, ne manqueront pas les rendez-vous et prises de contact qui ont transformé "Frontière de BD" en un événement unique et apprécié de beaucoup de visiteurs. Pour un week-end, La Salle se transformera donc en un pays fait et habité de personnages enjoués et un peu fous comme l’imposante (mais gentille) marmotte blanche, emblème de la mostra.

Côté exposition dédiée aux auteurs italiens émergeant en

France suite à un processus initié par "BD de Frontière" (dont Brindisi, Riboldi, Palumbo…), il sera présenté en avant première un panoramique de 9 séries que des éditeurs comme les Humanoïdes Associés ou Soleil lanceront en nouveauté lors de la prochaine saison bd. C’est la première étape d’une gigantesque manifestation itinérante, concernant ces auteurs italiens et dont la prochaine escale sera le Comicon de Naples.

Naturellement, les auteurs et les hôtes du festival de

La Salle accueilleront le public dans toute une série de rencontres et, bien sûr, seront confrontés aux habituelles séances de dédicaces organisée par la Librairie de la Francophonie Voyelle qui proposera les différentes œuvres des dessinateurs présents.

Pour Andrea Pazienza, toute une retrospective du travail de cet artiste sera exposée aux yeux du public. Devenu une véritable légende en Italie, on peut dire que cet auteur aura fortement influencé nombre de ses contemporains.

Bandes de kids sera la manifestation consacrée aux plus jeunes.

Elle présentera quelques-uns des personnages les plus caractéristiques et divertissants de la bd belge dont Le Petit Spirou de Tome et Janry, Little Nemo de Bruno Marchand, Choco de Carine De Brab, Arthur Minus de David De Thuin, Oscar de Christian Durieux, Ludo de Pierre Bailly, Kid Paddle de Midam, Boule et Bill de Roba, Jojo d’André Geerts etc… Des panneaux didactiques en cotoieront les planches originales.

Pour la seconde année, le prix SEA sera attribué à l’issue

d’un concours destiné aux auteurs de bd. Décerné par la Société Energétique d’Aoste et Le Brasier s.r.l., ce concours récompensera des auteurs de moins de 18 ans d’une part et leurs ainés plus âgés d’autre part. Un jury sélectionnera un échantillon de 10 œuvres qui seront exposées tout au long de la manifestation et dont les 2 meilleures seront primées. L’exposition de ces oeuvres se poursuivra ensuite dans la Librairie de la Francophonie Voyelle de La Salle. (source AFnews)

Bon Festival - Buona Mostra.

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Lulu, femme nue : les photos du film
Lulu, femme nue : les photos du film
Adapté du diptyque Lulu, femme nue d’Etienne Davodeau, publié chez Futuropolis, le film éponyme réalisé par Sólveig Anspach sera en salles à partir du 22 janvier prochain. Cette fable moderne, au titre ô (...)
Pas de visuel
Moonfleet T2 : Le trésor de John Le Noir (Rodolphe & Dominique Hé) - Robert Laffont BD
Jim, grièvement blessé, doit prendre la fuite en compagnie du contrebandier Elzévir. Toujours en quête du trésor du dernier des Molune, le duo a trouvé un refuge temporaire au sein des inquiétantes (...)
Regards croisés de la bande dessinée belge
Regards croisés de la bande dessinée belge
L’exposition Regards croisés de la bande dessinée belge nichée dans les sous-sols des Musées royaux des beaux-arts de Belgique se veut un état des lieux de la bande dessinée belge, dans toutes ses (...)
Guillaume Sorel (Le Horla) : « Je ne crois pas au fantastique »
Guillaume Sorel (Le Horla) : « Je ne crois pas au fantastique »
Pour Guillaume Sorel, l’idée de proposer une adaptation en bande dessinée de l’une des plus célèbres nouvelles de Guy de Maupassant, Le Horla (éd. Rue de Sèvres), remonte à une enfance partagée entre les (...)

Notes des internautes

0 vote
A lire également