Publié le mercredi 28 mars 2012 par - Mise à jour de cette page le 28 mars 2012 à 20h57min

Salon du livre ou foire du livre ? Le compte-rendu en photos

Note des internautes:
0 vote
Salon du livre ou foire du livre ? Le compte-rendu en photos

Pour l’édition 2012, les allées du Salon du livre, installé comme chaque année à Porte de Versailles, n’ont pas désemplies. Au plus fort du week-end, elles étaient encore très compliquées à parcourir. Et pour cause, avec 1093 professionnels du livre ayant pris un stand, les bibliophiles ne savaient plus où donner de la tête. Cette librairie géante a accueilli plus de 190 000 visiteurs.

La place de la BD dans tout ça ?

Concernant la Bande Dessinée, bien que le site internet du salon lui consacre une réelle section, on ne peut pas dire que sur place cette catégorie littéraire ait une réelle place. Sur les 1093 exposants présents, seuls quatre-vingt se consacrent à cette catégorie littéraire et au Manga. Or à moins de les chercher, en dehors des stands pris par les principaux éditeurs du domaine (Dargaud/Le Lombard/Dupuis, Casterman, Glénat, Groupe Delcourt), qui ont des stands assez facilement trouvables, les éditeurs de moindre importance dans ce domaine, sont beaucoup plus difficiles à trouver. La disposition des stands devrait être revue, car, pour les bédéphiles, aller voir les stands des plus petits éditeurs relève presque de la course d’orientation.

Animations et expositions

Le réel intérêt du Salon du livre, c’est donc plutôt les animations qui s’y déroulent. Cette année le programme était encore chargé, y compris pour le Manga. Pour la BD, seules six animations (en plus des dédicaces) était organisées : une improvisation d’illustrateurs, un match d’improvisation féminin, une rencontre autour de l’excellente collection Signé du Lombard, du dessin en musique, un débat autour du Marsupilami, et une rencontre autour de la nouvelle BD israélienne.

Cependant, les visiteurs pouvaient venir admirer l’exposition « DC Comics Anthologie ». Cette exposition est consacrée aux quinze réalisations majeures de l’éditeur dès 1939. On peut y observer des reproductions de couvertures et de planches d’auteurs qui ont fait la renommée et de DC Comics (Neal Adams, Alex Ross, Jim Steranko, Alan Moore, Dave Gibbons). Ainsi les passionnés de DC ont pu voir en grand formats des planches célèbres mettant en scène les aventures de héros connus de tous : Batman, Wonder Woman, Superman, Green Lantern, et tutti quanti.

En ce qui concerne les expositions, Arte éditions et Ça et Là avaient également choisi de réaliser une petite exposition. Pour leur part, il s’agissait de reproductions d’une quinzaine de planches extraites de l’album Une métamorphose iranienne de Mana Neyestani. Ces quelques planches ont pu offrir aux visiteurs une effroyable plongée dans le monde des détenus politiques iraniens.

Des dédicaces à foison

Ce qui n’a pas manqué en revanche, ce sont les auteurs présents pour dédicacer leurs ouvrages, et là, les auteurs de BD de manquaient pas ! Près de 5000 séances de dédicaces étaient organisées, et pour la seule catégorie BD, 582 séances étaient prévues. Ce qui signifie qu’environ 250 auteurs étaient invités. Parmi eux, de tous jeunes auteurs qui venaient signer leurs premiers albums, mais aussi des auteurs un peu plus connus, comme Fane, Arthur de Pins ou encore Yan Lindingre, Mais les visiteurs pouvaient surtout en profiter pour rencontrer de très grands noms de la BD : Bilal, Cabu, Margerin, Sempé, Sfar, Uderzo, Vivès, Zep. Tous les bédéphiles pouvaient y trouver leur bonheur.

Galerie
Dédicaces Dargaud/Dupuis/Le Lombard Expo DC 1 Expo DC 2 Expo DC 3 Expo DC 4 Fréquentation Une métamorphose iranienne Une métamorphose iranienne - Explications
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
15 planches en ligne pour Le Sourire de Rose (Sacha Goerg) - Casterman
Intrigue entre récit intimiste et polar, une aventure d’aujourd’hui signée par le suisse Sacha Goerg, en pleine maîtrise de son art. Desmond, un gentil raté qui dispute à son ex-femme la garde de leur (...)
Omaha danseuse féline T1 (Kate Worley & Reed Waller) – Tabou
Assurément, Omaha the Cat dancer est l’un de ces petits chef-d’œuvre injustement délaissés par les lecteurs. Le personnage d’Omaha, cette strip-teaseuse crée en 1981 par Reed Waller pour la revue Vootie (...)
Le Complexe du chimpanzé T1 - 5 planches en avant-première
Résumé 2035… Une étrange capsule spatiale s’abîme dans l’océan Indien et est récupérée par l’US Navy. Lorsque les deux rescapés déclinent leur identité, ils sont immédiatement mis au secret. Hélène Friedman (...)
Avignon Geek Expo 2018, c’était comment ?
Avignon accueillait pour la seconde fois un grand rassemblement sur la culture populaire, avec cette fois-ci des ambitions revues à la hausse en ce qui concerne la taille de l’événement, les invités (...)