Un éditeur profite du 7 janvier

Un éditeur profite du 7 janvier
Rubrique Actualité BD
Publié le lundi 19 janvier 2015 par
MAJ lundi 19 janvier 2015 à 09h00min

Les évènements du 7 janvier dernier profitent à certains.Beaucoup d’auteurs et de dessinateurs ont partagé sur les réseaux sociaux, leurs pensées. Le journal italien Corriere Della Serra a donc édité une compilation de ces dessins, sans demander l’autorisation aux ayants-droit (une pratique illégale). Ces derniers, de toutes nationalités, ont été choqués d’apprendre la nouvelle. L’éditeur, dans sa précipitation, n’a même pas fait une bonne copie des illustrations. C’est de la mauvaise définition d’image. Il a le culot de titrer ce recueil : Je Suis Charlie.
Plusieurs auteurs ont protesté. L’éditeur a alors publié des excuses, mais le livre reste tel quel.

Voici le lien avec le nom des auteurs. N’hésitez pas à partager.

Source : Gianluca Costantini

Notes des internautes

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Deadpool needs you
Deadpool needs you
Il y a quelques jours, une vidéo-test d’une future adaptation de Deadpool a fait son apparition. Celle-ci a enflammé les réseaux. Si l’adaptation n’est toujours pas programmée, son scéariste a proposé (...)
Disparition de Jacques Sadoul
Disparition de Jacques Sadoul
Nous venons d’apprendre la mort de Jacques Sadoul. Quand on est dans le milieu des médias, un vide se fait. On pourrait coller l’étiquette science-fiction et bande dessinée sur ce qu’il a fait. On (...)
Un timbre officiel et une exposition pour célébrer l'homo-érotisme de Tom of Finland
Un timbre officiel et une exposition pour célébrer l’homo-érotisme de Tom of Finland
Figure emblématique de l’homo-érotisme masculin, Touko Laaksonen(1920-1991), plus connu sous le nom d’artiste Tom of Finland, va recevoir les honneur de la poste finlandaise en septembre prochain. En (...)
S'y retrouver dans les comics
S’y retrouver dans les comics
Les éditions Panini désirent que le lectorat s’y retrouve dans les revues, une intention louable lorsqu’on sait le nombre de sorties par semaine. Désormais, et jusqu’au début de l’année prochaine, les (...)
A lire également