FIBD 2008 : La FNAC prend la place des centres E. Leclerc

FIBD 2008 : La FNAC prend la place des centres E. Leclerc
Rubrique Actualité BD
Publié le mardi 18 septembre 2007 par
MAJ mardi 18 septembre 2007 à 14h38min

Ce n’est pas réellement une surprise puisque l’information avait été diffusée dès le 30 mai 2007 par le Nouvel Observateur dans son numéro 2220. Elle avait d’ailleurs été reprise timidement sur les sites spécialisés, comme par exemple l’excellent Wartmag : Denis Olivennes, PDG de la FNAC, envisageait très sérieusement de devenir calife à la place du calife, c’est à-dire prendre la place enviée de sponsor officiel occupée alors par les centres E. Leclerc.

Restait tout de même à régler un petit problème : le montant de la participation, qui, toujours selon le Nouvel Observateur, se monterait à 500 000 euros. Le budget a semble-t-il été bouclé récemment, puisque le site officiel du festival vient d’annoncer aujourd’hui l’arrivée de la SNCF et de la FNAC en tant que sponsors officiels du FIBD.

L’avenir dira si ce changement est une bonne chose, mais l’arrivée de la FNAC, qui a toujours respecté en France la loi Lang sur le prix unique du livre, devrait d’ores et déjà réjouir de nombreux acteurs de l’édition.

E. Leclerc privé d’Angoulême 2008

En 1990, la ville d’Angoulême vit une période trouble. La calme préfecture de la Charente fait alors la Une des journaux en raison de la fuite de son maire en Amérique Latine, des factures impayées et du déficit qu’il laisse derrière lui, et d’un Festival dont les caisses sont vides.

Michel-Edouard Leclerc, sincère amateur de bande dessinée [1] et habile commerçant, joue alors sur les deux tableaux en sponsorisant financièrement et en communiquant sur la bande dessinée. L’arrivée d’un marchand dans le Temple du Neuvième Art avait fait grincer beaucoup de dents, mais le festival était sauvé, et les esprits s’étaient refroidis. Ce partenariat aura duré dix-huit éditions du FIBD.

[1Il a d’ailleurs publié avec Chantal-Marie Wahl chez Flammarion en 2003 Itinéraires dans l’univers de la bande dessinée une série d’entretiens avec de nombreux auteurs reconnus

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

  • Visiteur djaro le 20 septembre 2007 à 12:53Répondre

    Le changement de sponsor est peut-être le fait de vouloir rendre le festival encore plus dynamique !j’ai remarqué par ailleurs que le choix des laureats du festival en occurence ceux des jeunes talents est reservé aux français en particulier et aux européens en général ;les africains ont-ils la chance d’être un jour laureat ?

Dans la même rubrique
Les nominés au Prix Asie Critique de l'ACBD
Les nominés au Prix Asie Critique de l’ACBD
Comme tous les ans, l’ACBD va désigner son Prix Asie de la Critique (le huitième). LA bande dessinée a été publiée en langue française entre juillet 2013 et juin 2014. Le lauréat sera annoncé en public (...)
Raoul Cauvin devient Directeur éditorial aux éditions Sandawe
Raoul Cauvin devient Directeur éditorial aux éditions Sandawe
La nouvelle est tombée dans la nuit, le scénariste Raoul Cauvin, mis à la retraite par les éditions Dupuis en septembre dernier, reprend du service en tant que Directeur éditorial pour les éditions (...)
L'exposition When Hergé met Nat Neujean prolongée jusqu'au 10 janvier 2015 à Louvain-la-Neuve
L’exposition When Hergé met Nat Neujean prolongée jusqu’au 10 janvier 2015 à Louvain-la-Neuve
Programmée à l’origine du 23 mai au 26 septembre 2014, l’exposition temporaire When Hergé met Nat Neujean est prolongée au Musée Hergé de Louvain-la-Neuve jusqu’au 10 janvier 2015. Les étourdis et les (...)
Ankama lance le Mini-Wakfu Mag le 8 avril
Ankama lance le Mini-Wakfu Mag le 8 avril
Le groupe Ankama poursuit sa diversification avec un nouveau magazine dont la sortie en kiosques est prévue le 8 avril prochain. Nommé Mini-Wakfu Mag, ce mensuel s’adressera en priorité aux jeunes (...)
A lire également