Avignon Geek Expo 2018, c’était comment ?

Avignon Geek Expo 2018, c'était comment ?
Rubrique Dossiers
Publié le mardi 27 février 2018 par
MAJ mardi 27 février 2018 à 15h09min

Avignon accueillait pour la seconde fois un grand rassemblement sur la culture populaire, avec cette fois-ci des ambitions revues à la hausse en ce qui concerne la taille de l’événement, les invités ou encore les activités.
C’est un pari réussi, car chaque visiteur selon ses centres d’intérêt a pu être très largement comblé. En ce qui concerne le neuvième art, la manifestation a su jongler habilement entre talents confirmés et en devenir, tout en invitant des auteurs dont les productions étaient en corrélation avec le thème de l’événement, notamment une bande dessinée sur l’univers de la web série Noob scénarisée par une des actrices et une autre série sur l’Air Soft, une activité très appréciée par une certaine partie du public de ces conventions.

En tête d’affiche, il y avait le très connu William Simpson, connu dans le monde du neuvième art pour son travail sur Judge Dredd et Hellblazer dans les années 80 et 90. Cependant ce monument du comic était venu pour présenter et parler de son travail de story-boarder sur la cultissime série Game of Thrones pour laquelle il collabore depuis 2011. Ce fut l’occasion pour le public d’échanger avec une légende du story board et du comic.

Document JPEG - 698.7 ko
Avigon Geek Expo, c’est évidemment du cosplay !

Les visiteurs ont pris plaisir également à découvrir Julien Hugonnard-Bert, un encreur français ayant travaillé à la fois chez DC et Marvel, mais aussi chez Dark Horse et même sur la série Masqué. Une prouesse significative pour cet autodidacte qui avoue avoir réalisé un rêve d’enfant lors de son travail sur Injustice. Cet artiste complet a pu partager sa passion et expliquer en détail le travail d’encreur à travers un débat intéressant et didactique. Il également évoqué son projet d’album solo qui sortira prochainement en format comics.

Alice Tagliavini et Alexis Tallone constituent un dynamique tandem dans la vie et dans le monde du manga pour lequel ils vouent une passion commune. Cette affection pour la bande dessinée japonaise les conduiront a créé Rockstohl, un manga à la française renvoyant aux années 80. En effet, le style d’Alexis Tallone est un véritable hommage à Leiji Matsumoto, tant son trait nous renvoie à celui du mangaka. Ce talentueux duo a plusieurs cordes à son arc, car il présentait également un livre pour enfants et bon nombre de projets dans l’univers du jeu vidéo avec les illustrations d’Alexis.

Document JPEG - 994.2 ko
Alain Dupas

La manifestation a fait également la part belle aux jeunes talents avec par exemple Alain Dupas qui a profité pour présenter de cette édition pour présenter sa première bande dessinée les Chroniques de Jess. Ce passionné du neuvième art s’est jeté à l’eau en auto-éditant son premier album d’une série de sept racontant les tribulations fantastiques de Jess.

Shong était également présent pour présenter sa série Airsoft Tim permettant de découvrir de manière ludique cette pratique encore peu connue du grand public. Cette série très référencée utilise les codes du jeu vidéo et du cinéma pour servir intelligemment son propos. Cette série se bouclera en quatre tomes et l’auteur se penchera par la suite sur d’autres thèmes à explorer en bande dessinée.

Document JPEG - 611.3 ko
Frédéric Carmona

Les illustrateurs n’étaient pas en reste lors de la manifestation avec deux d’entre eux en véritable égérie de la manifestation. Avec tout d’abord Frédéric Carmona, un peintre au talent indéniable qui s’inspire de chaque élément de la pop culture pour réaliser des toiles fabuleuses avec des thèmes aussi variés que le cinéma ou le comic selon ses envies. Cet artiste complet a livrer une prestation de grande classe en réalisant une peinture en direct durant la manifestation.

Une autre artiste était présente pour faire découvrir et partager ses toiles, il s’agit de Kith Straight Edge une jeune femme puisant dans toutes les sources d’inspiration pour réaliser des peintures unique alliant délicatesse et référence geek, le tout appuyé par une gestion des ombres superbe sublimant chaque toile.

Document JPEG - 898.5 ko
Kith Straight Edge

L’Avignon Geek Expo 2018 fut, il faut être honnête, un rendez-vous pour les amoureux de jeux vidéo et de cosplay. Cependant, les amateurs de neuvième art ont pu découvrir grâce à cette manifestation des dessinateurs et illustrateurs de tous bords ayant à coeur de partager leurs passions pour le dessin.

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Inauguration de la rue René Goscinny à Angoulême : le reportage photo
Inauguration de la rue René Goscinny à Angoulême : le reportage photo
La ville d’Angoulême comptait déjà un espace Franquin et une rue Hergé. On pourra désormais y flâner aussi rue René Goscinny. Anciennement nommée rue de Périgueux, la nouvelle rue René Goscinny est une (...)
Xavier Coste (Rimbaud, l'indésirable) : "Mon but est d'essayer de transmettre l'émotion que j'ai ressentie"
Xavier Coste (Rimbaud, l’indésirable) : "Mon but est d’essayer de transmettre l’émotion que j’ai ressentie"
Son Egon Schiele, vivre et mourir (Casterman) à peine refermé, Xavier Coste offre une nouvelle biographie dessinée, cette fois consacrée à un poète maudit : Rimbaud, l’indésirable (qui paraît (...)
Les Rochester T4 - Fantômes et marmelade en avant -première
Les Rochester T4 - Fantômes et marmelade en avant -première
Ashley Mc Gregor a disparu. Il a été aperçu pour la dernière fois dans le réfectoire de son collège. S’ensuit la mort de deux autres Mc Gregor. L’un dans un pub, écrasé par un lustre, l’autre, dentiste, (...)
Entretien croisé Anick Lilienthal / Lomig (Le Moule-à-gaufres)
Entretien croisé Anick Lilienthal / Lomig (Le Moule-à-gaufres)
Ils se sont rencontrés dans le haut lieu de la bande dessinée… quoi de plus normal. Lui, carnets et croquis sous le bras, arpentant les différents stands des éditeurs présents à Angoulême, se perdant (...)
A lire également