Avec la série « Destins », Frank Giroud se lance dans une nouvelle aventure scénaristique

Avec la série « Destins », Frank Giroud se lance dans une nouvelle aventure scénaristique
Rubrique Actualités
Publié le mardi 16 février 2010 par
MAJ mardi 16 février 2010 à 15h39min

La vie est une suite de choix dont il faut gérer les conséquences. Partant de ce principe, le scénariste Frank Giroud, déjà habitué aux projets originaux [1], s’est donné pour but d’explorer les domaines du possibles avec la nouvelle série Destins publiée par les éditions Glénat.

Le principe est aussi simple qu’original. Comme pour chacun d’entre nous, la destinée d’Ellen, jeune femme engagée dans l’humanitaire, dépend des décisions qu’elle va devoir prendre, et chacun de ces choix donne lieu à deux albums distincts. Ainsi, le volume fondateur de la série intitulé Le Hold-up se conclut sur un déchirant dilemme : Ellen doit-elle se dénoncer pour éviter qu’une innocente ne soit condamnée à sa place, ou poursuivre son action au sein de l’ONG qu’elle a fondée ? Le second tome la voit se décider à affronter la justice, tandis que dans le troisième (qui n’est en fait qu’un second tome bis), Ellen prend la décision de se rendre en Afrique pour venir en aide aux populations menacées.

L’arbre des possibles

Évidemment, cela rappelle quelque peu les livres dont vous êtes le héros, mais, ici, point besoin de dés à jouer ! Au risque, mesuré, de perdre le lecteur, chaque album de la série trouve donc sa place sur les branches d’un arbre des possibilités, qu’il faudra suivre les dans le bon ordre.

Ce projet, longuement mûri par Frank Giroud, tient sur un schéma fort simple présentant chacune des alternatives. Le tout étant décliné sur quatorze albums, il fut décidé d’en confier la réalisation à treize tandems scénariste/dessinateur supervisé par son instigateur afin de publier chacun des volumes à une cadence très rapprochée. A charge évidemment, pour chacun des auteurs, d’en respecter scrupuleusement la charte graphique et scénaristique établie lors des nombreuses rencontres de mises au point. Il ne fallait surtout pas que les personnages changent d’aspect, d’animal familier ou d’opinion au fil de l’aventure !

Voilà probablement l’un des raisons pour lesquelles Frank Giroud a tenu à s’associer avec des auteurs reconnus. D’autant plus qu’à ce défi déjà ambitieux, il a ajouté une contrainte forte. Le cycle des quatorze albums est en effet censé se conclure sur un seul et même volume, quel que soit le chemin emprunté. Voilà qui rehausse encore le niveau d’exigence des auteurs, quitte à laisser penser qu’Ellen n’était finalement pas maîtresse de son destin.

Dans l’affaire, c’est finalement le lecteur le mieux loti, avec quatorze albums à parution rapprochée (le tome final est annoncé pour janvier 2012) pour une expérience bédéesque très originale.

[1On lui doit entre autres Le Décalogue (Glénat), Quintett et Secrets (tous deux chez Dupuis)

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Après Rock Lee, un deuxième Spin-Off de Naruto
Après Rock Lee, un deuxième Spin-Off de Naruto
Alors que le manga Naruto prendra fin avant la fin de l’année au Japon, une deuxième série spin-off est annoncée dans l’univers des ninjas. Si la première faisait intervenir Rock Lee, la deuxième mettra (...)
10 000 euros pour La Ballade de Magdalena
10 000 euros pour La Ballade de Magdalena
Proposé au financement sur la plateforme My Major Company BD, l’album La Ballade de Magdalena de Christophe Dubois a d’ores et déjà recueilli plus 12 000 euros de la part des internautes. S’il reste (...)
Variations autour de Mahârâja
Variations autour de Mahârâja
Même si le livre Mahârâja n’est pas une nouveauté, les auteurs continuent leurs aventures avec un blog régulièrement mis à jour. Comme la bande dessinée, celui-ci n’est lisible que pour les adultes. Entre (...)
Hommage à Harvey Pekar
Hommage à Harvey Pekar
C’est le 14 octobre dernier que la statue d’Harvey Pekar fut mise en place à la bibliothèque Heights-University de Cleveland. Ce projet, voulue par sa veuve et suivi par ses admirateurs permettent de (...)
A lire également