Forum Prochaines parutions Dernières sorties Votre Compte Newsletter Gestion de collection

[dBD] 10 - Février 2007

Rubrique Actualité BD
Publié le lundi 29 janvier 2007 par
MAJ lundi 29 janvier 2007 à 20h28min

Un morceau de choix que cette dixième livraison du mensuel [dBD]. Actualité oblige, l’équipe rédactionnelle a rencontré Apollo (Ile Bourbon 1730, collection Shampooing - Delcourt, dessins de Lewis Tronheim), Charles Burns (Black Hole T1, Delcourt), Tonino Benacquista (Dieu n’a pas réponse à tout, mais Il est bien entouré, Dargaud, dessins de Nicolas Barral, Dany (Sur les traces de Dracula, Transylvania, Casterman, scénario de Yves H.), Diego Agrimbau et Gabriel Ippolitti (pour l’exposition qui leur est consacrée aux Utopiales de Nantes), et Laurent Le Bon, commissaire de l’exposition Hergé qui se tient au Centre Pompidou jusqu’au 19 décembre 2007.

Une bonne mise en bouche, avant un copieux dossier consacré à la trente-quatrième édition si controversée du festival d’Angoulême. Abordant sans hésiter les sujets qui fâchent comme le licenciement brutal de Jean-Marc Thévenet, alors Président du Festival, à l’issue de l’édition 2006, l’éclatement et la dispersion des différents lieux du festival dans la ville et sa périphérie, les conséquences de cet éclatement sur les relations déjà complexes entre les différentes parties prenantes (auteurs, éditeurs, sponsors, partenaires institutionnels, élus et commerçants), les différentes personnalités interviewées pour ce dossier (Francis Groux, pour le FIBD, Louis Delas, pour le Syndicat National de l’Edition ainsi que Casterman et Fluide Glacial, Claude de Saint Vincent, pour Dargaud - Dupuis - Lombard, Dominique Burdot, pour Glénat - Vents d’Ouest, Thierry Tinlot, en tant que rédacteur en chef aguerri, Emmanuel Proust, dirigeant la société d’édition portant son nom, Michel-Edouard Leclerc, en tant que sponsor, et Eric Gavoty, pour la Caisse d’Epargne) apportent un éclairage nouveau sur cette importante mutation du festival d’Angoulême.

C’est probablement pour cette raison, plus que pour la présence de la seconde partie des Yeux de Pandora (un album de Manara moins sulfureux que sa production habituelle à paraître chez Casterman), que [dBD] était introuvable dans les kiosques de la capitale charentaise dès le mercredi 24 janvier.

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Les gagnants du jeu-concours Rencontres Cinémato Graphiques de la Seine-Saint-Denis 2013
Les gagnants du jeu-concours Rencontres Cinémato Graphiques de la Seine-Saint-Denis 2013
Le concours organisé en partenariat avec l’association Cinémas 93 est à présent terminé. Vous avez été très nombreux à participer et le hasard hasard informatique, et en particulier à la fonction Rand() (...)
Les Mystérieuses Cités d'Or adaptées en manga
Les Mystérieuses Cités d’Or adaptées en manga
C’est un travail de 4 ans qui aboutira le 20 mars dans les librairies. Le premier tome (sur cinq) de l’adaptation des Mystérieuses Cités d’Or paraîtra chez Kazé. Aux commandes de ce défi : Thomas (...)
Exposition Les-aviretes da Tintin - Lès-ôr'rîyes dèl Castafiore à Charleroi
Exposition Les-aviretes da Tintin - Lès-ôr’rîyes dèl Castafiore à Charleroi
Nous l’avions déjà annoncé, les 5000 exemplaires numérotes et cachetés des albums « Lès-ôr’rîyes dèl Castafiore » - traduction des célèbres bijoux en wallon du grand Charleroi - sont disponibles jusqu’en août (...)
Milady Graphics, un nouveau label de BD US
Milady Graphics, un nouveau label de BD US
Jusque-là spécialisées dans l’édition de romans, les éditions Bragelonne ont annoncé sur leur blog le lancement de leur collection bd sous le label Milady Graphics pour le mois de septembre 2009. Le (...)

Notes des internautes

A lire également