Qui a peur d'Emad Elliev ? 9782878271577 © 2013 Rackham Kovacs
Oneshot

Qui a peur d’Emad Elliev ?

Parution: 25 janvier 2013 Editeur: Rackham Format: Album 80 pages

Présentation

Née d’une famille de pêcheurs qui vit sur une île, à l’écart de tous, Emad se révèle être différente dès sa plus tendre enfance : elle ne parle pas et ne s’exprime que par de simples interjections. La chamane appelée pour prédire son avenir dit qu’elle est chaude et froide, maladroite sur terre et à l’aise dans l’eau, car elle est née sous le signe des poissons, de la Morue et du Barracuda. À l’âge de dix ans, Emad est donnée en mariage à un vieil homme dont le seul soucis est de lui offrir l’enfance heureuse que ses parents lui ont toujours refusé. Emad apprend à parler, à rire, à jouer de la musique. La guerre met fin à son bonheur et marque le début de ses pérégrinations. Elle est servante brimée, puis bonne dans un hôtel. C’est au beau milieu de ses tribulations qu’Emad rencontre Baldo, avec qui elle va connaître l’amour et le bonheur, puis la tristesse et la colère.
L’histoire d’Emad Ellieiv est un paradigme de l’existence humaine, l’inventaire de tout ce que la vie peut nous réserver de plus agréable et de plus douloureux. En y déployant optimisme et humour, Kati Kovács mêle fiction et références autobiographiques pour créer une fable bouillonnante, un hymne à la vie, une incitation à se battre pour vivre, à fond, même quand le monde entier semble nous tomber dessus. Dans les passages les plus drôles de Qui a peur de Emad Eilleiv ? tout comme dans plus dramatiques, le style enjoué de Kati Kovács habille son récit d’une légèreté parfois teintée de mélancolie et couronne cette biographie imaginaire d’une beauté étrange et profonde.

Auteurs

Scénariste: Dessinateur: Kati Kovacs

Note des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté

Chronique

A sa naissance, la première chose que la sage-femme a vu d’Emad est son crane imberbe, proéminent et d’une blancheur éclatante. La venue de cette petite fille a été très attendue par ses parents, Juulia et Anton, parce que si ses trois frères peuvent aider son père à pêcher, sa mère elle n’avait jusqu’alors personne pour la seconder aux taches ménagères.

Mais Emad se révèle décevante aux yeux de ses parents, outre sa tête si particulière Emad ne parle pas et s’exprime au moyen d’une seule et unique onomatopée. Face à cette déception ils décident de consulter une ancienne pour « lire les signes ». Or ces signes vont se révéler eux aussi si décevants, qu’à peine âgée de 10 ans, Juulia et Anton décident de l’offrir comme enfant-épouse à l’instituteur des îles. Et ce n’est qu’auprès de cet homme, particulièrement bon avec elle, qu’Emad découvre enfin les joies de l’enfance, mais toujours pas la parole. C’est la guerre, qui avait jusque là épargnée ces îles, qui lui fera prononcer ses premiers mots et définitivement quitter cet univers pour devenir bonne à tout faire.

Kati Kovács est une auteure finlandaise. Elle montre à travers cet album que la vie, sur toute sa durée, peut réserver de grosses surprises, très bonnes comme très mauvaises. Elle raconte une jolie histoire, cependant parmi tous les thèmes qu’elle aborde celui de la sexualité forcée prédomine, ce qui, par moment, alourdi inutilement la lecture. Heureusement pour le lecteur sa manière de dessiner permet d’alléger certaines parties du scénario. La première planche semble avoir été dessinée par un enfant au trait très sûr. Puis au fur et à mesure des pages, cette impression s’en va et l’aquarelle apporte des couleurs et de la gaité nécessaires à cette histoire.

Par E. Aubague
Avis et critiques des internautes
Partagez vos commentaires à propos de l'ouvrage Qui a peur d’Emad Elliev ?, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

1 édition

Qui a peur d'Emad Elliev ?
Editeur: Rackham
ISBN: 9782878271577
EAN: 9782878271577
ISBN digital: -
25 janvier 2013
Album 80 pages
Poids: 0.315 kg
Dimensions: 17.1 x 24.1 x 1.0 cm
Caractéristiques
Suivez-nous!
La newsletter BD du vendredi