Les traductions japonaises stoppées chez Ankama

Les traductions japonaises stoppées chez Ankama
Rubrique Actualité BD
Publié le lundi 18 mars 2013 par
MAJ lundi 18 mars 2013 à 14h40min

Alors que les fans commençaient à s’impatienter devant les reports de parutions, l’éditeur roubaisien a finalement annoncé l’arrêt de ses séries traduites du japonais. Si les dégâts sont minimes (seules les quatre séries Black Joke, Hitman, La paire et le sabre et Togainu no Chi sont concernées), la crédibilité d’Ankama Editions est en baisse parmi son lectorat, contraint d’abandonner la lecture des séries dont ils avaient déjà acquis plusieurs volumes. Espérons que cette mauvaise nouvelle n’appelle pas d’autres déceptions...

Notes des internautes

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Osamu Tezuka pour les tout petits
Osamu Tezuka pour les tout petits
Jeunes parents amateurs de l’œuvre d’Osamu Tezuka, réjouissez-vous ! La collection Suki-Suki du label p’titGlénat vient en effet de publier quatre petits albums au format carré reprenant les (...)
Les vingt bandes dessinées indispensables de l'été 2007
Les vingt bandes dessinées indispensables de l’été 2007
L’Association des journalistes et Critiques de Bande Dessinée donnent leur sélection des bd de l’été 2007. En ce jour d’arrivée de l’été, l’ACBD vient de rendre publique sa liste des vingt albums (...)
Angoulême 2008 : La SNCF offre 35% de réduction pour le festival
Angoulême 2008 : La SNCF offre 35% de réduction pour le festival
Il est d’ores et déjà possible de réserver votre billet de train pour le FIBD sur le site de la SNCF ou directement au guichet, avec une réduction de 35%, en mentionnant le numéro d’agrément EV 08. (...)
De nouveaux éditeurs pour Sequencity
De nouveaux éditeurs pour Sequencity
En mai 2014, Sequencity lançait sa plateforme. En décembre dernier, c’était le site Internet. Depuis, c’est l’expansion. Sequencity, c’est une librairie de bande dessinée sur Internet. Mais attention, (...)
A lire également