Les filles de Milo Manara en figurines chez votre marchand de journaux
Publié le jeudi 27 décembre 2007 par

Les filles de Milo Manara en figurines chez votre marchand de journaux

L’éditeur Altaya, spécialisé dans les objets de collection vendus en kiosques, vient de lancer sa nouvelle collection consacrée aux héroïnes de Milo Manara. Pour la modique somme de 6,99 euros, vous pourrez ainsi vous procurer tous les quinze jours une figurine inédite d’environ 17 cm agrémentée d’un fascicule rédactionnel.

Pour le moment, onze numéros dont voici le détail sont annoncés :
- Fascicule 1
Miel – Le parfum de l’invisible
- Fascicule 2
Gulliveriana
- Fascicule 3
Calypso – HP & Giuseppe Bergman
- Fascicule 4
Claudia – Le déclic
- Fascicule 5
Marylin – La modèle
- Fascicule 6
Aurélie - Portfolio sur le voyage
- Fascicule 7
Natalie – Donne e Motori
- Fascicule 8
Moanna – HP & Giuseppe Bergman
- Fascicule 9
Pandora - Les yeux de Pandora
- Fascicule 10
Venus
- Fascicule 11
Lou

Commentaires
N'hésitez pas à partager vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Le prix Landerneau BD
Le prix Landerneau Bd décernera son prix le 24 octobre prochain. Le lauréat se verra attribué 6000 € ainsi qu’une mise en avant dans les Espaces Leclerc. En attendant, le jury, composé de Michel (...)
Quai des bulles 2016 : Sylvain Vallée livre son affiche
Alors que l’été commence à peine [1], le festival malouin Quai des Bulles pense déjà à l’automne prochain et vient de livrer l’affiche de sa 36ème édition. Prenant la suite de Guillaume Bouzard qui (...)
Des cadeaux pour les quinze ans de La Pastèque
L’éditeur québecois La Pastèque, fondé en juillet 1998, fêtera cette année ses quinze premières années d’existence. Et puisqu’un anniversaire sans cadeau ne serait pas un véritable anniversaire, il est (...)
Des nouvelles brèves d’Ankama
En janvier dernier Emmanuel Darras (le MA d’Ankama) quittait son poste de directeur financier. Dans la foulée, on apprenait que l’édition arrêtait les mangas et que des projets BD étaient annulés. (...)