La réponse de l’ACBD aux propos d’Alain Finkielkraut dénigrant la bande dessinée

La réponse de l'ACBD aux propos d'Alain Finkielkraut dénigrant la bande dessinée
Rubrique Actualités
Publié le dimanche 24 février 2008 par
MAJ dimanche 24 février 2008 à 11h45min

Les philosophes font habituellement preuve de recul et de retenue. Aussi lorsque Alain Finkielkraut proclame qu’il n’a pas de temps à perdre pour ce qu’on appelait autrefois les illustrés, ajoutant pour ceux qui n’auraient pas tout compris que La beauté des livres, c’est qu’ils sont sans images et qu’ils offrent ainsi libre carrière à l’imagination [1], on peut penser à un petit coup de fatigue de la part du penseur, qui livre là une opinion totalement réactionnaire et fausse.

L’Association des Critiques et Journalistes BD a immédiatement réagi en adressant sa réponse au quotidien Libération dès le 28 janvier, mais devant l’absence de réaction de l’organe de presse, elle vient d’en publier l’intégralité de son courrier sur son site. Affaire à suivre ...

[1Libération du samedi 26 janvier 2008

Notes des internautes

0 vote
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

  • Visiteur Tessten le 12 mars 2008 à 15:51Répondre

    Je voudrais dire que la réaction de l’Association des Critiques est tout simplement insensée. Il est inutile monter en bloc au créneau parce que quelqu’un aurait eu l’audace de dénigrer la bande dessinée. S’insurger contre de telles paroles c’est accréditer l’idée qu’il y a un secteur de l’activité créatrice qui se situe d’emblée hors de toute critique ou de tout rejet ; après tout, c’est faire preuve de Pensée Commune étriquée que de ne pas admettre que la bande dessinée peut être ou détestée ou simplement négligée. Que je sache, on ne s’insurge pas quand tel ou tel dit que l’Opéra l’ennuie et l’endort, ou qu’il trouve Casse-Noisettes vraiment casse-noisettes. Nul n’est obligé d’aimer la bande dessinée, nul n’est obligé d’aimer le cinéma, etc. Et quand les amateurs de bande dessinée ne se sentiront pas offensés dès qu’un individu déclare ne pas aimer la même chose qu’eux— alors on pourra parler sérieusement.
    J’ajoute que je n’aime pas la bande dessinée mais que j’aime certains auteurs de bande dessinée. Et pareil pour le roman, la poésie, le théâtre, le cinéma, la chanson...

Dans la même rubrique
Un siècle de bande dessinée
Un siècle de bande dessinée
Un siècle de BD, c’est que propose le hors-série du magazine Lire. A travers une sélection de 50 bandes dessinées qui ont marquées les lecteurs, à travers des interviews d’auteurs comme Uderzo, David B (...)
2016 : Les Humanos de retour à Quai des Bulles
2016 : Les Humanos de retour à Quai des Bulles
Cela faisait quelques années que Les Humanoïdes Associés ne faisaient plus le déplacement pour Saint-Malo, et c’est donc une bonne nouvelle ! Trois auteurs (Niko Henrichon, Philippe Scoffoni et (...)
Les Gardiens de la Galaxie en série animée
Les Gardiens de la Galaxie en série animée
Alors que le film Les Gardiens de la Galaxie a engrangé des recettes faramineuses, il n’est pas étonnant qu’une série animée soit produite. Annoncée sur la chaîne XD, voici un premier test montré à la (...)
Les Avengers sont chez Spreadshirt
Les Avengers sont chez Spreadshirt
Outre la présence d’une boutique Astérix, le site Spreashirt fait également une belle place aux membres les plus connus des Avengers. Le site propose en effet depuis quelques temps plusieurs modèles (...)
A lire également