Kurokawa ne passe pas au lave-vaisselle

Rubrique Actualité BD
Publié le mercredi 4 janvier 2012 par Thomas Clément
MAJ mercredi 4 janvier 2012 à 08h45min

C’est devenu une habitude, l’éditeur Kurokawa offre comme chaque début d’année un bel objet collector à ses lecteurs. Et si cette année les mugs en verre dépoli, sobrement (hum !) estampillés aux couleurs de Saint Seiya The Lost Canvas  ou Les Vacances de Jésus & Bouddha risquent de séduire de nombreux amateurs de mangas, il semblerait que certaines précautions s’imposent. Hier, on apprenait en effet sur le site de l’éditeur qu’une petite quantité de boîtes était dépourvue de l’étiquette « Ne pas nettoyer au lave-vaisselle !! ». Il faudra pourtant, afin de garder à ces goodies leur lustre d’origine, prendre garde à les nettoyer uniquement à la main, sauf, évidemment, si vous préférez les conserver dans une vitrine !

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Quai des Bulles devient Eckmül, le temps d'un week-end
Quai des Bulles devient Eckmül, le temps d’un week-end
La cité malouine ne s’est jamais rendue, mais peut-être qu’elle fera une exception cette année. En effet, le festival Quai des Bulles et les éditions Soleil fêteront les 20 ans de Lanfeust de Troy. (...)
Pas de visuel
Septembre 2010 : classement des sites bd généralistes par audience
Par manque de temps, ne nous publierons plus que les chiffres bruts dans ce classement, et laisserons à nos lecteurs le soin de calculer les écarts et les progressions de chaque domaine. Rang (...)
Riad Sattouf distingué par le Prix Jacques Lob 2007
Riad Sattouf distingué par le Prix Jacques Lob 2007
Riad Sattouf a reçu le Prix Jacques Lob, destiné à récompenser un scénariste pour l’ensemble de son oeuvre, lors du récent festival de Blois. Né en 1978, Riad Sattouf est entre autres l’auteur de (...)
Inanna, un nouvel éditeur
Inanna, un nouvel éditeur
Inanna éditions est une nouvelle maison de bandes dessinées. Un projet un peu fou puisque l’éditeur est chef d’entreprise en négociation alimentaire ! C’est lors d’un passage au festival d’Angoulême que (...)

Notes des internautes

0 vote
A lire également