Denis Olivennes nommé président délégué du FIBD d’Angoulême

BDfugue Rakuten FNAC Amazon
Denis Olivennes nommé président délégué du FIBD d'Angoulême
Note des internautes:
0 vote
Publié le lundi 6 juillet 2009 par Mise à jour de cette page le 6 juillet 2009 à 22h08min

Cette nouvelle, annoncée par le quotidien La Charente Libre, ne pouvait pas passer inaperçue : Denis Olivennes, ancien PDG de la FNAC, actuel directeur de publication du Nouvel Observateur et auteur du rapport ayant inspiré la loi Hadopi, a été nommé président délégué de l’association du festival de la bande dessinée d’Angoulême jeudi 2 juillet dernier. Si son rôle au sein du festival est pour le moment plutôt symbolique, il y a fort à parier que son carnet d’adresses [1] sera mis à contribution le moment venu.

Photo en médaillon issue du blog de Denis Olivennes

[1Le Nouvel Observateur avait par exemple publié ce même jeudi 2 juillet une interview de Nicolas Sarkozy réalisée par Denis Olivennes

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Dans la même rubrique
Tour d’horizon des Petits Formats - Octobre 2003
Petits Formats Sémic KIWI n°581 - Couverture de l’excellent Patrick Dumas. Blek le Roc : "Les hommes venus du Nord (suite et fin)" par Del Principe . Le Maugré : par Guy Dedecker. Louis (...)
Un beau bilan pour l’exposition Hugo Pratt à Cherbourg
Avec ses 26 024 visiteurs (on est précis à Cherbourg !), l’exposition consacrée à Hugo Pratt sous le nom Regards Secrets a refermé ses portes le 20 septembre dernier. Ce franc succès, qui concrétise le (...)
Bruno Léandri écrit, si !
Paru le mois dernier On enterre bien les Dinky Toys est un essai de Bruno Léandri. Qu’est-ce qu’un essai fait dans une news de Bande Dessinée Info ? A vrai dire, elle n’a pas sa place. Son auteur, par (...)
Le programme télé de la Comic Con
Du 12 au 15 juillet se tiendra la Comic Con de San Diego (la SDCC pour les initiés). Si les bandes dessinées et les films ont leurs places attitrées depuis des années, la télévision grappille les (...)