Loïc Sécheresse Bibliographie

Loïc Sécheresse - Auteur
Scénariste
Dessinateur
Coloriste

Biographie

Né en 1972 dans le Berry, Loïc Sécheresse vit aujourd’hui à Paris. Il obtient un diplôme des Beaux-Arts d’Orléans en 1995, devient illustrateur et travaille régulièrement pour la presse et la publicité. Au fil de ces travaux de commande, il développe un style parfaitement identifiable combinant un trait incisif à l’utilisation d’outils numériques, en quête d’une ligne vive et élégante. Ses débuts en bande dessinée se font avec son compère et scénariste Stéphane Melchior-Durand : le duo connaît un premier succès sur le web grâce aux aventures de "Tozoïd et Vulas", puis publie dans la collection Bayou de Gallimard les albums "Raiju" et "Raiden", une double épopée mythologique japonaise, remarquée par la presse et qualifiée de "virtuose et électrisée".

Bibliographie de Loïc Sécheresse

Cette bibliographie reprend la liste des séries auxquelles Loïc Sécheresse a participé, puis la liste de ses oneshots, le tout étant classé par ordre alphabétique.

Séries

Oneshots

Informations
Ses collaborations
Dernières notes attribuées
Maman, la BD
5 sur 5
Maman, la BD
Noté par Anonyme le 22 avril 2021
Grande panne (La)
4 sur 5
Grande panne (La)
Série Happy End Vol. 1
Noté par Anonyme le 21 avril 2021
Outrage fatigue
5 sur 5
Outrage fatigue
Noté par Anonyme le 20 avril 2021
Pas de visuel
5 sur 5
Black Shadow 6
Série Black Shadow Vol. 6
Noté par Anonyme le 18 avril 2021
Bonjour, Offenbach !
5 sur 5
Bonjour, Offenbach !
Noté par Anonyme le 18 avril 2021
Ivalu
5 sur 5
Ivalu
Noté par Anonyme le 16 avril 2021
Médaille miraculeuse (La) - Les apparitions de la rue du Bac
4 sur 5
Médaille miraculeuse (La) - Les apparitions de la rue du Bac
Noté par Anonyme le 16 avril 2021
Travers de porc
5 sur 5
Travers de porc
Noté par Anonyme le 15 avril 2021
Fief des Froidmont (Le) - Au delà du Seeland
5 sur 5
Fief des Froidmont (Le) - Au delà du Seeland
Série Blason d’Argent Vol. 1
Noté par Anonyme le 15 avril 2021
Ceux qui brûlent
5 sur 5
Ceux qui brûlent
Noté par Anonyme le 15 avril 2021