Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Annie Sullivan et Helen Keller Critique de 9e Art En Vienne

Oneshot
23 octobre 2013 - Relié 90 pages - Édité par Ça et là

Alabama, 1887. La petite Helen Keller, 6 ans, devenue sourde et aveugle depuis ses 19 mois, est incapable de communiquer. L’arrivée d’Annie Sullivan, 20 ans et tout juste diplômée de l’institut pour aveugles Perkins, va changer le cours de sa vie. Annie va prendre en charge l’éducation d’Helen : elle va dans un premier temps devoir se faire comprendre par l’enfant, et ira ensuite jusqu’à lui enseigner la langue des signes et l’écriture.

La vie d’Helen Keller, devenue par la suite écrivain et activiste, a déjà fait l’objet de plusieurs livres ou films. Cet album a lui choisi de se concentrer sur l’histoire d’Annie Sullivan et sur la relation complexe entre l’élève et sa maîtresse.
Joseph Lambert parvient magnifiquement à retranscrire par le dessin la perception du monde d’une petite fille aveugle et sourde, et la façon dont la découverte du langage va chambouler ces perceptions. Le cadrage très régulier des pages contraste avec les changements de style quand on passe de la vision extérieure à celle d’Helen Keller. On notera également l’énorme soin apporté à la traduction de cet ouvrage, l’auteur ayant redessiné la totalité des mains des personnages pour correspondre à la langue des signes française.

C’est avec émotion qu’on suit les progrès d’Helen, et qu’on découvre ou redécouvre l’histoire de cette femme qui deviendra une figure de la société américaine.

Par 9e Art En Vienne

Notes des internautes

0 vote
Dans la même série