Série Grand réveil (Le) - 9782365773829 © 2014 Urban Comics / Willingham

Série Fairest

Grand réveil (Le) Critique de Claire Pagniez

14 février 2014 - Album 155 pages - Édité par Urban Comics

Dans les Royaumes, univers de magie d’où sont issues toutes les créatures de contes de fées que l’homme a jamais pu imaginer, la chute du despotique empire et de son empereur redouté a engendré nombre de bouleversements et scènes d’anarchie. Ali Baba, le prince de voleurs, profite avec joie de ce nouvel ordre des choses si propice à l’aventure et aux enrichissements plus rapides que licites. Quand il fait par hasard la rencontre d’un djinn peu puissant mais très bavard, il n’est pas certain de sa chance, mais celui-ci va le conduire dans ce qui sera sans doute sa plus fantastique épopée, à la rencontre de charmantes mais dangereuses créatures. En effet au sein des Royaumes, sous la bonne garde des gobelins, l’arme secrète de Fableville qui a provoqué la chute de la capitale, la belle au bois dormant, est toujours endormie, et en bien glaciale compagnie…
Longtemps attendu, le premier tome de Fairest est enfin disponible en France, pour le plus grand plaisir des fans de Fables et des amateurs de comics en général. Pour placer le contexte, Fables est à l’origine une série de Bill Willingham suivant les aventures des personnages de contes de fée qui, chassés par les hordes d’envahisseurs de l’adversaire, seraient venus s’installer dans notre monde. Forte d’une petite vingtaine de tomes, d’une multitude de personnages et d’autant d’arc narratifs, ainsi que d’une palette de dessinateurs aussi variés que talentueux, la série s’offre en plus le luxe d’un spin-off, dont les histoires seront centrées sur les personnages féminins de Fables.
Ce volume est conçu de façon à raconter une histoire complète sur cinq à six chapitres ainsi qu’une autre histoire, plus courte, n’en comprenant qu’un seul. Il peut se lire après le Fables n°19, pour ceux qui veulent garder l’effet de surprise, et nous raconte donc ce qui arrive autant à la belle au Bois Dormant qu’à la Reine de Neige, après que celles-ci, endormies, aient été kidnappées par les gobelins, et leur rencontre avec le roi des voleurs Ali Baba, avant de se conclure sur une petite histoire ambiance film noir mettant en scène la Belle et la Bête.

Scénaristiquement on retrouve le même mélange d’humour, de fantasy et d’action qui a fait le succès de la série originale, et il n’y a pas une seule page qui puisse être qualifiée d’ennuyeuse. Les personnages, autant les nouveaux que ceux que l’ont a déjà rencontré dans l’univers, sont bien écrits, solides, chacun ayant son propre caractère bien trempé, son histoire et sa façon d’évoluer. Magnifiquement servis par les dessins de Phil Jimmenez et Andy Lanning, ces quelques chapitres sont un véritable plaisir pour les yeux. Les protagonistes aussi bien que les décors sont magnifiquement rendus, sans parler des scènes d’action magistrales, dignes de ce à quoi l’on peut s’attendre dans ce monde où les codes du comics rencontrent l’univers de la fantasy d’aussi superbe manière.
Si les néophytes entrant pour la première fois dans l’univers de Bill Willingham seront peut-être un peu perdus au milieu des diverses références faites à l’univers d’origine des Fables, les histoires complètes proposées dans ce volume et les illustrations comme toujours superbes les accompagnant devrait leur permettre de trouver leur bonheur. Quand aux habitués, c’est avec plaisir qu’ils retrouveront leurs repères, avec le même niveau de qualité que celui auquel ils ont été habitués, et qu’ils saisiront cet opportunité de plonger encore plus loin dans le monde des Fables, sa richesse narrative et la complexité de ses histoires.

Claire Pagniez

Notes des internautes

0 vote
En attribuant une note aux ouvrages que vous avez lus, même si vous le faites anonymement, vous contribuez à l'utilité du site Bande Dessinée Info. Nous vous en remercions.
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Dans la même série
A lire également