Kentaro Yabuki - Auteur

Kentaro Yabuki Bibliographie

Rôles
Dessinateur
Scénariste

Biographie

Kentarō Yabuki commence à griffonner ses premiers dessins pendant son enfance lors d’un séjour à l’hôpital. En 1999, Yabuki sort son premier manga, Yamato Gensoki.
Il réalise ensuite la série qui le fait devenir célèbre, Black Cat, qui compte vingt volumes, dont le premier est sorti en 2000, et est édité pour la première fois en France en 2003. Une adaptation en anime a vu le jour.
Il travaille entre 2006 et 2009 en collaboration avec Saki Hasemi sur To Love-ru, lui aussi adapté en anime. Depuis octobre 2010, il publie la série To Love Darkness, suite de To Love-ru.
Il est également, en 2009, l’illustrateur de la version manga de Mayoi Neko Overrun !.

Bibliographie de Kentaro Yabuki

Cette bibliographie reprend la liste des séries auxquelles Kentaro Yabuki a participé, puis la liste de ses oneshots, le tout étant classé par ordre alphabétique.

Séries

Oneshot

Informations
A lire également
Dernières notes attribuées
Dream Team
4 sur 5
Dream Team
Série Machines de guerre
Noté par Anonyme le 6 juin 2020
Pendu haut et court !
5 sur 5
Pendu haut et court !
Série Barbe-Rouge (Les nouvelles aventures de) Vol. 1
Noté par Anonyme le 5 juin 2020
Aventures de Munich dans Marcel Duchamp (Les)
5 sur 5
Aventures de Munich dans Marcel Duchamp (Les)
Noté par Anonyme le 5 juin 2020
Dépôt de bilan de compétences
5 sur 5
Dépôt de bilan de compétences
Noté par Anonyme le 5 juin 2020
ABC contre Poirot
5 sur 5
ABC contre Poirot
Série Agatha Christie
Noté par Anonyme le 3 juin 2020
Ville qui ne dort jamais (La)
5 sur 5
Ville qui ne dort jamais (La)
Série Créatures Vol. 1
Noté par Anonyme le 2 juin 2020
GoSt 111
5 sur 5
GoSt 111
Noté par Anonyme le 1er juin 2020
Rita, sauvée des eaux
4 sur 5
Rita, sauvée des eaux
Noté par Anonyme le 30 mai 2020
Hippie trail - Autobiographie prénatale
1 sur 5
Hippie trail - Autobiographie prénatale
Noté par Anonyme le 29 mai 2020
Hippie trail - Autobiographie prénatale
5 sur 5
Hippie trail - Autobiographie prénatale
Noté par Anonyme le 29 mai 2020