Pas de visuel

André Lamorthe Bibliographie

Rôles
Dessinateur
Scénariste

Biographie

Arrivé dans les pages de Fluide glacial en 1985 (au numéro 114), André Lamorthe a publié deux albums. Il possède à son actif l’un des héros les plus populaires de tous ceux issus du magazine de bande dessinée Fluide glacial. Il s’agit du triste, sévère et pervers Chaponoir, qui se classe pour sa vie sexuelle aux côtés de Pépé Malin et de Pervers Pépère. Notons que pour créer Chaponoir, l’auteur s’est inspiré du personnage central de Dans la joie jusqu’au cou, bande dessinée de Gotlib et Alexis.
En décembre 2004, il s’essaie au cinéma, en jouant le rôle principal du film de court métrage de Nicolas Heurtel Midnight Murderers produit par (TiKanar Prod).

Bibliographie de André Lamorthe

Cette bibliographie reprend la liste des séries auxquelles André Lamorthe a participé, puis la liste de ses oneshots, le tout étant classé par ordre alphabétique.

Série

Oneshot

Informations
A lire également
Dernières notes attribuées
Lever l'ancre
5 sur 5
Lever l’ancre
Noté par Anonyme le 21 février 2020
Nina Payne
5 sur 5
Nina Payne
Série Paris by Night Tome 2
Noté par Anonyme le 19 février 2020
Association des femmes africaines... et du reste du monde (L')
4 sur 5
Association des femmes africaines... et du reste du monde (L’)
Noté par Anonyme le 19 février 2020
Adam Quichotte - Les spaghettis de papy Pierre
5 sur 5
Adam Quichotte - Les spaghettis de papy Pierre
Noté par Anonyme le 18 février 2020
Angolmois 1
4 sur 5
Angolmois 1
Série Angolmois Tome 1
Noté par Anonyme le 17 février 2020
Lame de fond
5 sur 5
Lame de fond
Série Venin (La) Tome 2
Noté par Anonyme le 16 février 2020
Paulette 4
2 sur 5
Paulette 4
Série Paulette Tome 4
Noté par Anonyme le 16 février 2020
Paulette 3 - Le mariage de Paulette
4 sur 5
Paulette 3 - Le mariage de Paulette
Série Paulette Tome 3
Noté par Anonyme le 16 février 2020
Paulette 2
3 sur 5
Paulette 2
Série Paulette Tome 2
Noté par Anonyme le 16 février 2020
Paulette
5 sur 5
Paulette
Série Paulette Tome 1
Noté par Anonyme le 16 février 2020