Premier rendez-vous
Oneshot

Premier rendez-vous Critique de Vivien Arzul

Parution: 5 avril 2023
1 édition recensée
Avec les applis de rencontre, le deal est dorénavant clair d’emblée lors d’un premier rendez-vous, ce qui permet des abords plus directs qu’auparavant, sans doute moins romantiques mais pas moins maladroits Premier rendez-vous présente un (...)

L’amour et les rencontres amoureuses sont un sujet inépuisable tant il est changeant et abordable sous tous les angles. C’est celui de l’humour qu’on choisi Nena et Gilles Aris afin de croquer avec espièglerie les premiers rendez vous de notre temps dans un album irrévérencieux et cash.

L’histoire en deux mots :
Une table, deux personnes qui appréhendent, des premiers échanges, des situations un peu parfois drôles ou gênantes et surtout des rencontres dans le but de séduire et plus si affinités ...

Le scénario :
La grande force du scénario, c’est que tout le monde peut se retrouver dans ces petites saynètes, quels que soient son âge ou son milieu social car il est universel. Dans chaque gag il y a de près ou de loin un peu de chacun de nous, que ce soit à travers les rencards raté ou les rencontres improbables.
Nena ne fustige pas le premier rendez-vous, il le décortique pour nous offrir ce qui en a de plus drôle avec des gags maîtrisés ne tombant jamais dans la caricature. Bien qu’étant une suite de gags, le tome est bien équilibré et ne tombe pas dans la redondance en abordant parfois un aspect plus personnel des protagonistes, donnant alors une dimension plus intime et touchante à l’album avec le gags de couverture notamment.
Enfin ce qui frappe lors de la lecture c’est le travail de l’auteur pour nous offrir des gags efficaces avec des chutes bien ciselées qui ne laissent pas indifférent.

Le dessin :
Le dessin est un régal, le travail de l’auteur sur l’expressivité des personnages est un bonheur, on y devine leur anxiété, leurs envies, leurs désirs avec pour certains des têtes impayables qui laissent deviner leur caractère comme certains beaufs un peu machos.
A la vue des planches on se demande presque si le dessinateur n’a pas croqué des gens dans les cafés ou les squares, tant celles-ci respirent l’authenticité. Le style graphique de l’auteur est un mélange plaisant entre réalisme et humour qui apporte une note de fraîcheur nous poussant à vouloir découvrir sans cesse le gag suivant.
Le découpage est simple, efficace au service du gag avant tout. De plus l’auteur alterne entre planche classique et dessin de quart de page qui offre un répit au lecteur entre deux éclats de rire.

Premier rendez-vous est une jolie parenthèse qui fera rire tous le monde, du célibataire endurci aux couples se remémorant leurs premiers pas dans le mode impitoyable de la drague. Un album d’humour parfois trash mais bien équilibré et surtout efficace qui plaira à tous.

Par Vivien Arzul.
A lire également