Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Lombric Critique

Oneshot
12 octobre 2022 64 pages - Édité par Soleil

La bande dessinée est faite de petites curiosités, beaucoup d’albums ont marqués le média par leurs singularités, que ce soit par leur absence de phylactère ou leurs graphisme cassant les codes.
Lombric de Mathieu Sapin et Patrick Pion est un peu dans cette veine-là, un extraterrestre dessiné qui nous emmène au côté de personnages aussi fascinants que poétiques.

L’histoire en deux mots :
Sur une route verdoyante de campagne, une voiture arrive tambour battant chez le seul pompiste du coin. L’inspecteur crapaud apprend au petit mulot qui tient le relais qu’un dangereux malfaiteur est dans les parages et qu’il est à sa recherche. Le mulot effrayé rejoint le détective alors que la voiture s’éloigne, une mystérieuse créature muette les observe...

Le scénario :
Le tome est divisé en deux parties : on va suivre en parallèle l’enquête bondissante du batracien et de son compère mulot et l’évolution d’une créature muette. Il va sans dire que les deux parties sont plaisantes, la première est une véritable aventure avec ses rebondissements parfois surprenants et des personnages hauts en couleur que l’on prend plaisir à découvrir.
Cette enquête n’est qu’un prétexte pour suivre des protagonistes cancaniers qui apportent énormément de vie et de rythme à l’album. Ils sont plaisants à découvrir et le scénariste à su incorporer un humour bon enfant qui apporte beaucoup au récit. Pourtant, la véritable force de l’album est sans nul doute cette petite créature muette qui nous fait passer par toutes les émotions, son silence donne une véritable respiration à l’album tout en permettant aux lecteurs de profiter au mieux de ses péripéties.
Suivre son aventure laisse comme une impression d’être hors du temps et n’entame ni le rythme ni la narration du tome, le lecteur est presque impatient de retrouver cette ode à la contemplation.

Le dessin :
Le tome est une merveille graphique grâce notamment aux planches de la créature qui se révèle être comme un instant hors du temps, il s’en dégage une rare poésie et cela nous transporte à travers les pérégrinations de ce petit être qui nous fait passer par toutes les émotions. Et le moins, que l’on puisse dire, c’est que cette petite créature nous bouleverse, elle nous fait découvrir avec authenticité son émerveillement, ses trouvailles, ses peurs et son évolution.
Le dessinateur est parvenu à donner beaucoup de sincérité dans la retranscription des sentiments de son petit personnage notamment avec la superbe case sur la falaise où l’on perçoit sa joie naïve devant le spectacle naturel devant lui.
Le soin apporté au décor et à la représentation de la nature est un bonheur pour les yeux tant l’album regorge de belles cases, et certaines pleines planches montrent à la fois la beauté de la faune, mais aussi toute sa dangerosité.
Les passages avec le crapaud ne sont pas en reste néanmoins, mais ont un peu moins d’impact. Ils servent pourtant à merveille le récit avec des planches plus nerveuses qui donnent tout son sens au récit.

Lombric est une merveille dessinée, elle nous transporte dans une double aventure épique et poétique qui saura faire mouche chez n’importe quel lecteur. Il est presque triste de savoir que c’est un tome unique tant ce petit personnage nous marque au fil des pages.

Par

Notes des internautes

0 vote
Dans la même série