Forum Prochaines parutions Dernières sorties Votre Compte Newsletter Gestion de collection

Secret de Gino Bartali (Le) Critique de Vivien Arzul

Oneshot
10 novembre 2021 40 pages - Édité par Bang Ediciones

Le destin des grands sportifs est toujours une source d’inspiration incroyable pour les auteurs du neuvième art. On ne compte plus les biographies dessinées ou les albums mettant en scène les héros d’une discipline afin de faire perdurer le mythe du sportif en question. Kike Ibanez enrichit le propos en proposant un hommage à Gino Bartali et en révélant entre les cases un secret sur la légende du cyclisme italien.

L’histoire en deux mots :
Un cycliste et un prêtre pédalent ensemble sur une route tranquille d’Italie, la conversation s’engage et s’oriente sur la légende Gino Bartali. L’homme de foi révèle entre deux coups de pédales que le coureur avait un grand secret.

Le scénario :
L’attrait de ce tome pourrait reposer uniquement sur la tension que représente la révélation du fameux secret du coureur cycliste, mais Kike Ibanez étoffe son récit en abordant tout ce qui entoure ledit secret.
Dans un premier temps, le tome est une déclaration d’amour à peine déguisé à cette discipline qui fut un temps plus populaire que le football et l’auteur a également la bonne idée de bien expliquer le contexte historique dans lequel évolue le sportif.
Il parvient en quelques lignes à retranscrire l’atmosphère et le contexte de l’époque avec notamment ce fascisme qui obscurcit le pays.
Les révélations historiques sont passionnantes et apportent du crédit aux anecdotes sportives sur les Tours de France d’avant et d’après guerre. De plus, faire état de la belle histoire entre Gino et Fausto Coppi montre la beauté de certaines histoires dans le sport qui contribue à la légende de certains sportifs
Enfin, le point d’orgue de l’album est sans nul doute la découverte de ce surprenant secret qui donne une tout autre dimension à cet homme qui à marqué son temps et sa discipline.

Le dessin :
Cet album n’est pas une bande dessinée à proprement dit, c’est un livre illustré avec de somptueuse illustrations. Le dessinateur parvient en début de tome avec un dessin en double page à monter l’effort, la quiétude et la solitude d’un coureur cycliste. Il réitère cette retranscription fidèle quel que ce soit le thème abordé durant l’album, la guerre apparaît sans montrer la terreur des affrontements. Il parvient néanmoins à montrer le climat lourd dans lequel seul le cyclisme apporte un peu de couleur.
L’album est en bichromie noir et rose et ce choix se révèle une excellente idée pour montrer les détails importants, mais aussi la rivalité entre les italiens au bord de la guerre civile après la seconde guerre mondiale. Le dessinateur utilise la même illustration de foule avec ces deux couleurs et montre brillamment que c’est un même peuple qui est divisé.
Enfin, le dessinateur a apporté un soin particulier dans la réalisation des coureurs avec la gueule marquée par l’effort de Gino Bartali ou encore l’aura que dégage Fausto Coppi avec ses réalisations impeccables, l’auteur nous montre son amour pour ce sport.

Le secret de Gino Bartali est une curiosité dessinée remarquable, portée par une histoire intrigante et passionnante qui ravira les passionnée de cyclisme, les amateurs d’histoire avec un grand et un petit H et les curieux du neuvième art. Bang édition affirme une nouvelle fois sa ligne éditoriale audacieuse et étonnante avec ce tome unique.

Par Vivien Arzul

Notes des internautes: 5

A lire également