Série Baltzar - La guerre dans le sang 1 - 9782368778838© 2019 Meian / Nakajima

Série Baltzar - La guerre dans le sang

Baltzar - La guerre dans le sang 1 Critique de Vivien Arzul

8 août 2019 - Tankobon broché 196 pages - Édité par Meian

La grande force du neuvième art nippon réside dans l’aisance et l’audace de ses auteurs à aborder tous les sujets et contextes historiques. Nakajima Michitsune, déjà auteur d’un tome retraçant une des guerres sur l’unification de la Chine avec La Bataille de Sekiheki a toujours eu l’ambition de retracer les guerres européennes du XIXème siècle. Après de longues et rigoureuse recherches, il nous livre Baltzar, un manga centré sur un militaire émérite, avec en toile de fond la volonté d’extension du royaume de Prusse.

L’histoire en deux mots :
Bernd Baltzar est un soldat habile qui ne vit que pour la prochaine bataille. Son courage et sa détermination lui valent d’être promus commandant avec trois ans d’avance... Mais sa nouvelle affection va l’envoyer loin du fracas des champs de bataille car le voilà chargé du rôle d’instructeur dans une École militaire d’un pays allié. C’est dans une paix relative que le jeune commandant va devoir jongler entre ses cadets, le contexte politique du pays et sa vision de l’art de la guerre

Les scénarios :
Le scénariste propose l’idée singulière de construire ses intrigues autour de son personnage principal. En effet, Baltzar cristallise toutes les attentions et pour cela l’auteur a façonné un personnage sur mesure pour tous types de situation. Le protagoniste est fascinant par son optimisme dans la difficulté, sa perspicacité et son analyse au combat qui rendent la stratégie militaire prenante le temps de la lecture. Ce protagoniste porte littéralement le récit tant son aura est importante. Néanmoins il n’éclipse pas les nouveaux acteurs de l’histoire.
Nakajima Michitsune a su faire intervenir des personnages secondaires avec des traits de caractère les rendant aussi intéressants qu’utiles à l’intrigue. Avec les cadets de l’académie, l’auteur a pu élargir son panel de personnalités en créant des personnages attachants auquel le lecteur peut s’identifier. Le scénariste a pris grand soin au long des deux tomes d’expliquer de manière digeste les différentes manoeuvres et l’utilité des différents corps d’armée dans une bataille, afin de parler à tous les lectorats. Les descriptions rigoureuses de l’armement de l’époque et des tactiques de combat témoignent d’un grand travail de recherche, malgré sa confession en fin de tome sur sa méconnaissance du sujet. Enfin, la bonne idée scénaristique des tomes réside dans la contextualisation de l’intrigue dans cette Europe du XIXème siècle aux empires expansionnistes et l’auteur montre les coulisses des alliances et les trames politiques au sein des pays alliés. Cette toile de fond est fascinante, et apporte une promesse d’un scénario s’enrichissant davantage au fil des tomes tant les possibilités sont multiples par ce ressort scénaristique.

Le dessin :
L’ambiance graphique des deux tomes est sublime et oscille entre une ambiance très adulte et des nuances visuelles plus légères du Shonen, comme c’est le cas lors de la présentation du roi. Ce dernier ayant une transcription sérieuse portée par un regard dominateur alors que ces servantes possédées de nombreux codes du Shonen avec de grands yeux, un dessin lissé et une opulente poitrine tranchant avec l’aspect solennel de la scène. Ce mélange des genres ne nuit pas à la lecture et apporte une certaine légèreté bienvenue dans ce contexte militaire. Il souligne le passage comique présent dans les tomes. L’auteur a mis un point d’orgue dans la juste retranscription des armes et vêtements de l’époque afin d’immerger le lecteur dans le récit. Chacune des armes est détaillée avec précision et l’explication de leur fonctionnement permet une visualisation de leur efficacité immédiate. L’auteur a su retranscrire avec justesse la tension et le fracas des batailles grâce à des planches produites minutieusement. Cette réalisation soignée est couplée à un découpage protéiforme se juxtaposant au mieux de la situation exposée. Néanmoins ce procédé peu commun ne bouleverse pas la lecture et sait accompagner le lecteur pour lui faire vivre une expérience de lecture unique.

Baltzar est une série ambitieuse qui se veut être un futur grand rendez-vous des amateurs de manga. Son scénario, à la fois mature et rigoureux, saura parler à tout type de lecteur aidé par un dessin somptueux pour cette nouvelle série notable du paysage manga

Vivien Arzul

Notes des internautes

0 vote
En attribuant une note aux ouvrages que vous avez lus, même si vous le faites anonymement, vous contribuez à l'utilité du site Bande Dessinée Info. Nous vous en remercions.
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Dans la même série
A lire également