Série Fourever - 9782809477566© 2019 Panini Comics / Caselli / Slott / Bianchi / Young / Pichelli / Leon

Série Fantastic Four

Fourever Critique de Vivien Arzul

29 mai 2019 - Album 120 pages - Édité par Panini Comics

Les personnages Marvel sont devenu avec les décennies de véritables icônes de la pop culture. Les aventures qu’ils ont traversées ont su évoluer s’acclimatant ainsi à l’air du temps.
Les Quatre Fantastiques sont probablement les meilleurs exemples de cette évolution depuis leurs créations par Stan Lee et Jack Kirby en ayant vécu des bouleversements épiques jusqu’à leur totale absence des librairies à la suite d’un événement qui causa leurs disparitions.
Mais l’année 2019 annonce le retour de la plus célèbre famille super-héroïque avec Dan Slott aux commandes, est bien résolu à faire vivre des aventures tout aussi prestigieuses à ces piliers de la Maison des Idées.

L’histoire en deux mots :
Après Secret War, Les Quatre Fantastiques ne sont plus. Suzanne et Reed Richards ont disparu, laissant La Torche Humaine et La Chose orphelins de leurs compagnons d’armes.
Les Deux Fantastiques restant tentent de retrouver une vie normale, l’un s’étant résolu à la mort des deux héros, l’autre s’accrochant à l’espoir fou de les savoir en vie quelque part. Un jour où tous semblent perdus, le signal d’espoir tant attendu apparaît… Mais le retour de leurs amis n’est-il pas annonciateur de dangers encore plus grands que ceux affrontés durant leur vie de héros ?

Le scénario :
Ce retour attendu repose en début de tome sur deux ressentis plutôt intéressants : celui des deux Fantastiques sur terre et l’équipe explorant un univers crée par Franklin Richard, le fils de Monsieur et Madame Fantastique. Le traitement de Ben Grimm et Jonny Storm est le plus touchant car ils évoquent à eux deux différentes étapes du deuil, le premier s’étant fait une raison et l’autre enfermé dans un déni maladif l’empêchant à aller de l’avant. Leur comportement respectif humanise grandement ces super héros qui sont cette fois-ci confrontés à un problème très humain que le lecteur connaît. Quant à l’équipe exilée, leur attitude dénote un peu, emportés par leurs découvertes quotidiennes.
Néanmoins, cet attardement sur la vie intime des personnages paraît un peu hors propos tant ce retour prime sur certaines décisions comme la demande en mariage de Ben Grimm, qui paraissent pour le coup presque anecdotique.
La construction en miroir du début de tome est évidemment une bonne idée pour ainsi se faire rejoindre les deux intrigues.
Enfin, la réussite en ce qui concerne l’histoire est qu’on peut la comprendre aisément sans connaitre tous les détails de Civil War, sans compter le retour de Fatalis, indissociable de la famille de super héros.

Le dessin :
La partie graphique de ce tome est assuré par une ribambelle de dessinateurs dont Sara Pichelli et Skottie Young, ce dernier chapitrant les différentes parties du comic avec ses planches au style cartoon très appréciable. Les changements de style graphique ne perturbent en aucun cas le lecteur, les auteurs ayant su s’harmoniser un maximum. Les auteurs ont tous livré une ou plusieurs planches très forte comme le signe de Reed Richards dans l’espace qui montre à lui seul la puissance de son génie et la portée de la réunion prochaine des quatre héros, ou encore la réunion de l’équipe élargie qui donne une planche saisissante qui donnera le vertige au passionné de la saga.
De plus, l’essence des héros croisés à travers le tome est bien retranscrite et les combats, sans être d’anthologie, sont plaisants. Les deux seuls bémols graphiques notables sont sans nul doute le manque d’émotion qui se dégage lors des évènements importants du tome et des cases un peu brouillonnes qui tachent ce retour attendu. Reprendre ces héros mythiques pour ces dessinateurs a peut-être été un peu intimidant dans un premier temps. La suite va prendre une assurance donnant à cette histoire un écrin graphique à la hauteur des personnages.

L’absence des Quatre Fantastiques a laissé un vide immense dans le paysage des comics et leur retour, sans être sans défaut, reste un évènement marquant dans le monde de la bande dessinée. Les auteurs ont fait au mieux pour livrer un retour qui ravira les fans, mais ont surtout su poser les bases de futures aventures qui s’annoncent à la hauteur de la légende de ces personnages cultes.

Vivien Arzul

Notes des internautes

0 vote
En attribuant une note aux ouvrages que vous avez lus, même si vous le faites anonymement, vous contribuez à l'utilité du site Bande Dessinée Info. Nous vous en remercions.
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Dans la même série
A lire également