Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Cap au sud ! Critique de Arnaud Lamy

Série Beaux Étés (Les)
4 septembre 2015 - Album 56 pages - Édité par Dargaud

Le pitch : Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de "beaux étés" ! Chaque année, les mêmes rituels : Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique... Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l’aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au sud !

A cette heure où la rentrée est une réalité pour tous, cet album nous propose d’accompagner la famille Faldérault vers l’Ardèche. Zidrou signe là un scénario d’une grande justesse qui sent bon la lavande et les cigales, le pique nique au bord de la nationale 7. L’ambiance tendre et joyeuse contraste parfaitement avec les rêves déchus d’un couple qui n’a la vie dont ils ont rêvés plus jeune, mais avec un lien familial fort montrant que le bonheur n’est pas au bout du chemin mais que c’est le chemin qui fait le bonheur. Une image d’antan pleine de valeurs, loin de la rapidité et de la cruauté de notre monde moderne. Zidrou nous offre une galerie de personnages plus attachant les uns que les autres, ça sonne vrai !

Et que dire du dessin de Jordi Lafebre ! Il réalise un travail remarquable ! Le trait est net, précis, posé. Les expressions des personnages sont criantes de vérités, toujours justes et souvent attendrissantes. La lumière particulière d’été est magnifiquement restituée par un travail sur la couleur d’une grande qualité.

Cap au sud ! signe la troisième collaboration du duo d’auteurs, après Lydie et La Mondaine, l’alchimie fonctionne toujours aussi bien. Souvenirs d’enfance, nostalgie, émotions, Cap au Sud ! à un coté madeleine de Proust, un vrai bonheur. J’avoue avoir fermé ce livre avec la larme à l’œil, assurément un de mes coups de cœur de la rentrée.

Par Arnaud Lamy

Notes des internautes

0 vote
Dans la même série
A lire également