Série Burma Banshees - 9782888906650© 2014 Paquet / Yann / Hugault

Série Angel Wings

Burma Banshees Critique de Arnaud Lamy

8 octobre 2014 - Album 48 pages - Édité par Paquet

La sortie d’un nouvel album du duo Yann – Romain Hugault est toujours un événement dans le petit monde de la BD. Voyons de quoi il s’agit….

Le pitch : 1944. Alors que les forces japonaises occupent toute la Birmanie et menacent désormais l’Inde et la Chine, les pilotes des forces américaines assurent un audacieux et dangereux pont aérien continu entre ces deux pays alliés afin d’endiguer l’avancée nippone...
Angela Mc Cloud est une « WASP », une femme du "Woman Airforce Service Pilot". Sa mission, amener son « C-47 Dakota » au-dessus du « Hump », le massif himalayen, pour ravitailler les bases chinoises, dernier verrou pouvant faire basculer la guerre...
Entre deux attaques de l’aviation ennemie, « Angel » devra faire ses preuves pour se faire admettre et gagner le respect des « Burma Banshees »… l’escadrille qui escorte les cargos, aux P40 Warhawk ornés d’un crâne blanc.

Côté scénario, c’est une petite déception. Ça sent le déjà vu ! Certes le premier tome d’une série est là pour poser les bases, certes le contexte historique est différent, j’y reviendrais plus tard, mais Yann reprend le même schéma scénaristique avec deux personnages principaux qui « s’affrontent ». D’un coté, Angela, jeune femme au caractère affirmé et à la plastique avantageuse, pilote de grande envergure ; De l’autre, Rob, beau gosse et tombeur de ces dames, également pilote de son état.
Concernant le contexte historique, on ne peut rien reprocher, l’album étant très bien documenté. Yann s’appuie sur la légende des WASP « Women Airforce Service Pilots », (Service de pilotes féminines de l’Armée de l’Air in French), qui est une organisation para-militaire pionnière rassemblant des femmes pilotes civiles, employées par la United States Army Air Forces, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le décor de cette nouvelle série est donc planté en 1944 entre la jungle indienne et les sommets de l’Himalaya, où les États-Unis ont mis en place un pont aérien pour approvisionner la Chine qui s’oppose au Japon, tout ceci après la défaite américaine en Birmanie. On apprend même en préface de l’album que le scénario a été validé par un ancien pilote des "Burma Banshees".
Scénario en demi-teinte pour moi, j’aime le fond, mais, déjà trop vu la forme… En même temps quand on a trouvé le bon filon, c’est quand même dommage de creuser à coté.

Graphiquement, que dire de plus que tout ce qui a déjà été dit sur le travail de Romain Hugault ? On retrouve dans cet album tous les ingrédients qui font sa réputation : de belles scènes de combats aériens avec une bonne mise en mouvements, de très beaux avions superbement reproduits, une représentation extrêmement précise de la mécanique, et surtout … une très belle héroïne ! S’il faut chipoter un peu, je trouve que les expressions des personnages sont parfois trop marquées.

Malgré tout, un bon premier tome, et, comme souvent, il faudra attendre la suite pour donner un avis définitif.

Arnaud Lamy

Notes des internautes

0 vote
En attribuant une note aux ouvrages que vous avez lus, même si vous le faites anonymement, vous contribuez à l'utilité du site Bande Dessinée Info. Nous vous en remercions.
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Dans la même série
A lire également