Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Eté 79 (L’) Critique de E. Aubague

Oneshot
3 novembre 2011 - Album 137 pages - Édité par NiL

Que se passe-t-il dans la tête d’un adolescent de 14 ans quand il vit au quotidien la violence et l’alcoolisme de son père et l’indifférence de sa mère ? C’est ce que Hughes Barthe raconte dans cet album autobiographique.

Lors de l’été 1979, la vie de Hughes bascule dans la violence. Il vit avec ses parents et ses deux frères dans un petit village proche de Montbéliard où le seul réel loisir des habitants est le commérage. Et concernant sa famille il y a de quoi cancaner : son père, chauffagiste, est un alcoolique notoire qui bat régulièrement sa femme et va même jusqu’à se vanter de s’être procuré un fusil pour tuer sa famille. Depuis le printemps, les disputes sont de plus en plus fréquentes, et en cet été 1979, elles sont devenues quotidiennes. Tous les soirs, Hugues s’endort en entendant le bruit des coups qui pleuvent et les insultes. Il se réfugie alors dans la solitude de trop rares lectures qu’il trouve autour de lui et le dessin. Ses seuls moments de répit sont les heures qu’il passe auprès de sa grand-mère qui semble nier totalement la situation.

Certains ont besoin d’une thérapie pour surmonter leur enfance, Hughes Barthe, lui, a eu besoin de réaliser ce roman graphique. Il nous raconte cette période de son adolescence avec beaucoup de pudeur et de sensibilité, comme pour atténuer sa propre souffrance sans pour autant s’empêcher de l’exprimer. C’est à cette époque qu’il trouve son style graphique qu’il qualifie lui même de « naïf » et qui permet au lecteur de garder un certain détachement face à ce récit.
Habitué des romans graphiques, il réalise ici son album le plus fort.

Par E. Aubague

Notes des internautes

0 vote
A lire également