Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Que le meilleur gagne et dieu sauve la reine ! Critique de Thomas Clément

Série Monster Club
21 août 2013 - Album 56 pages - Édité par Delcourt

17 octobre 1878. Alors que le globe est encore une vaste contrée à défricher, deux clubs d’explorateurs ont subitement la même idée : s’affirmer comme les meilleurs aventuriers et cryptozoologues, comme en témoigne le titre de "Monster Club" dont ils entendent, chacun de leur côté, affubler leur association. Leur rivalité les poussera à s’engager dans une course effrénée à la découverte d’une créature encore inconnue du monde civilisé.

Dans une ambiance digne des romans d’aventures d’autrefois (dans le désordre, on pense à Jules Verne, H. G. Wells et Conan Doyle), Jean-Luc Masbou lance ses curieux explorateurs aux trousses de créatures inconnues. Et pour eux le premier défi sera déjà de s’extraire de leurs confortables fauteuils ! On passera sur un début de scénario un peu lent et bavard, il fallait bien établir les bases de l’aventure, mais lorsqu’ils apprennent que Lord Mappleson, rescapé, mais pas pour longtemps, d’une expédition au fin fond de la Russie aurait découvert une vallée préservée par le temps dans laquelle les animaux et les hommes sont restés au stade de la préhistoire, l’action démarre. Machines improbables pour l’époque, retournements de situation et péripéties imprévues sont au rendez-vous, et l’on ne s’ennuie plus. Le trait de Thierry Leprévost, plutôt contraint dans les ambiances closes, se délie au contact des steppes et de la forêt luxuriante et fait merveilles.

En refermant cette histoire complète en un volume, le mal est fait : les personnages sont attachants, le ton est juste et les thèmes sont originaux. On attend donc la suite des aventures du Monster Club !

Par Thomas Clément

Notes des internautes

0 vote
Dans la même série
A lire également