Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Kongo Critique de 9e Art En Vienne

Oneshot
7 mars 2013 - Relié 173 pages - Édité par Futuropolis

1885, l’Europe se partage l’Afrique à Berlin. Cette même année, le Roi des Belges, Léopold II, devient souverain à titre personnel de l’État Indépendant du Congo : il en fait son domaine privé. C’est à la poursuite d’un rêve d’enfant et convaincu de la mission civilisatrice de la colonisation que le capitaine de marine marchande Józef Teodor Konrad débarque en Afrique en 1890.

À ses côtés, nous suivons le cours du fleuve Zaïre au rythme lent des pages. Au fur et à mesure, l’illusion laisse place à la désillusion face à la réalité : travail forcé de la population locale, arbitraire, avidité et bêtise des colons, maladie. Progressivement s’installe une pesanteur et un malaise appuyés par le noir et blanc granuleux des dessins. Une atmosphère apocalyptique pour un voyage initiatique au cœur des ténèbres, mais pas celles envisagées au départ.

Par 9e Art En Vienne

Notes des internautes

0 vote
Dans la même série