Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Cendres Critique de E. Aubague

Oneshot
17 mai 2018 - Album 216 pages - Édité par Rackham

Polly est une jeune femme qui a grandi dans une famille décomposée, élevée par une mère alcoolique entre la ville et la campagne, et qui n’a trouvé que la musique comme exutoire. Moho, pour sa part, a toujours été une petite frappe et un dealer notoire que ses études de journalisme semblent avoir assagi. Piter, quant à lui, a eu une enfance heureuse, malgré un appétit féroce qu’il a su dompter grâce à la photographie avant de devenir infirmier.

A première vue, rien ne pourrait lier ces trois individus, et pourtant ils sont amis. Ils se sont rencontrés il ya plusieurs années au premier concert que Polly avait donné avec son groupe. Moho était venu écrire un article sur ce nouveau groupe, et Piter pour prendre quelques photos. Aujourd’hui, après cinq ans sans s’être vu ils doivent respecter ensemble la dernière volonté d’un autre de leurs amis : Héctor. Celui-ci souhaitait que ce soit eux qui aillent disperser ses cendres dans un endroit mystérieux uniquement matérialisé par une croix sur une carte. Perplexes, ils se mettent en chemin pour un voyage de sept jours, qui, sans qu’ils le sachent, deviendra un véritable périple semé d’embuches, qui les poussera à se dévoiler.

Álvaro Ortiz a créé, avec cet album, un véritable road-book. Chaque chapitre correspond à une journée de leur excursion. Au fil des pages, on découvre des personnages attachants, un peu paumés dans l’inertie de leurs existences, en proie à leurs sentiments. Ortiz dessine ses personnages de manière assez simple, ce qui lui permet de traiter avec un peu de légèreté et d’humour le sujet de la perte d’un ami. De plus, il utilise pour donner du relief à son récit des couleurs un peu ternes, un peu grises qui permettent au lecteur de se projeter d’autant mieux dans l’univers des personnages et leur état d’esprit. Avec cet album, Ortiz a réalisé une très belle histoire, aussi touchante que pleine d’humour, de suspense et de rebondissements.

Par E. Aubague

Notes des internautes

0 vote
A lire également