Forum
Prochaines parutions Dernières sorties
Votre Compte
Newsletter
Gestion de collection

Etrange monsieur Tête-en-bois (L’) Critique de E. Aubague

Série Catlyn
30 janvier 2013 - Album 48 pages - Édité par Vents d’Ouest

Catlyn est une petite fille comme les autres, ou presque. Ce qui la différencie des autres c’est qu’elle vit dans la maison de retraite où travaille sa mère. Jusque là rien de très anormal, pourtant les pensionnaires de cette maison de retraite n’ont absolument rien de normal : ce sont des fées, des surhommes, des chiens-garous, ou même des esprits. Après avoir découvert cette particularité, Catlyn décide de les espionner pour faire un reportage. Armé d’un cahier, elle cherche la pièce idéale pour faire ses recherches, alors quoi de mieux qu’une vieille bibliothèque ? Mais cette bibliothèque est la demeure d’un être étrange, de quelqu’un qui a décidé de laisser de côté son enveloppe charnelle parce que son esprit lui suffisait, et pour apparaitre aux yeux des pensionnaires, il préfère prendre possession d’un énorme mannequin de bois. Qui est-il ? Voilà la question à laquelle Catlyn veut absolument répondre.

Francis Sapin, qui a débuté sa carrière de dessinateur chez M6, en travaillant sur plusieurs dessins animés, a conservé de cette période un trait résolument mouvant. A chaque case, on a l’impression de regarder un extrait de dessin animé. Et concernant le scénario, c’est la même chose : il n’y a pas vraiment de temps mort, ce qui peut être un avantage comme un inconvénient, parce qu’on ne s’ennuie pas, mais l’album se lit très vite.

Ce deuxième tome laisse présager de nombreuses possibilités de scénarios toutes aussi exaltantes pour la suite. Catlyn est une série pour la jeunesse visiblement très prometteuse, d’autant plus qu’elle surfe sur la tendance actuelle des univers où les créatures fantastiques sont sympathiques et intégrées aux humains, même si par nature elles devraient être menaçantes. Les adolescents ou les adultes passeront également un agréable moment avec cet album dans les mains.

Par E. Aubague

Notes des internautes

0 vote
Dans la même série
A lire également