Série Sur la piste du Marsupilami : La BD du film d'Alain Chabat - 9782354260712 © 2012 Marsu Productions / Chabat / Colman / Batem

Série Marsupilami

Sur la piste du Marsupilami : La BD du film d’Alain Chabat Critique de Capitaine Carotte

6 avril 2012 - Album 62 pages - Édité par Marsu Productions

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les liens entre le septième et le neuvième art ont toujours été douloureux en France : On ne compte plus les nanars tirés de BD, d’Iznogoud à Lucky Luke en passant par Lagaffe ou encore Michel Vaillant ! Finalement, dans le peu qui ont tirés leur épingle du jeu, on placera l’Astérix de Chabat, véritable succès commercial.

Depuis quelques années, les éditeurs, toujours à la recherche de bon coups commerciaux, ont pris le chemin inverse : adapter des succès cinématographiques ou télévisés en bandes dessinées, donnant naissance à des albums des plus improbables comme "Bienvenue chez les ch’tis", "Plus belle la vie" ou encore "Joséphine ange gardien". D’un sens comme dans l’autre, des nanars quoi. Et c’est là qu’arrive l’album "Sur la piste du Marsupilami", noté numéro 25, l’album adapté d’un film (du même Chabat cité ci-dessus) adapté de la même série ! On frise la rupture du continuum espace-temps.

Premier point positif : on retrouve aux commandes l’équipe habituel de la série Marsupilami, à savoir Batem et Colman. Cela permet de ne pas avoir une rupture totale avec les 25 albums déjà parus (Oui car il y a un album zéro). Le premier contact avec l’album est d’ailleurs rassurant : la couverture est sublime, le vernis sélectif rendant même un petit effet 3D des plus réussis. On se plonge enthousiaste dans la lecture et on en ressort quelques dizaines de minutes plus tard avec des questions.

Pourquoi avoir dessiné Pablito souffrant du même handicap que Jamel Debbouze ? On s’aperçoit vite que le choix a été fait de ne pas intégrer dans l’album les personnages du film, mais les acteurs du film jouant un personnage. Mauvais choix à notre avis, car non seulement on ne comprend pas pourquoi Pablito garde toujours la main dans la poche, mais aussi pourquoi il nous assène des "Debbouzeries", ces petites phrases en français approximatif comme "Tu m’as sauvé la vie de la mort" hilarantes dans le ton de l’acteur et à l’oral, mais qui tombent à plat à l’écrit. C’est d’ailleurs le cas de la plupart des vannes du film retranscrites dans l’album.

Pourquoi avoir suivi la trame exacte du film ? Malgré la générosité de ses 60 planches, adapter un film de 105 minutes en un seul album en respectant sa trame en aurait nécessité plus pour pouvoir insister sur le personnage qui nous intéresse : le Marsu ! Au lieu de ça on se retrouve surtout avec un "Sur la piste de Jamel Debbouze", le Marsu n’apparaissant que dans 25 planches de l’album, et encore, bien des fois de manière les plus furtives...

Pourquoi ne pas avoir osé adapter l’adaptation ? C’est vrai quoi, les scénaristes du septième art n’hésitent pas à tailler dans les albums parfois des pans entiers (Il n’y a qu’à voir "Tintin et le secret de la licorne"), alors pourquoi ne pas avoir fait la même chose dans l’autre sens. Car le scénario global de cette 26e aventure tient la route, mais aurait vraiment gagné à se consacrer plus sur les parties concernant la bête à pois.

Toutes ces questions ne remettent par contre pas en cause le travail effectué, et si certains choix ne nous ont pas convaincus, l’album est loin d’être bâclé et d’une réalisation solide et copieuse (60 planches pour moins de 12 euros). On ne pourra pas accuser les éditions monégasques d’arnaquer le lecteur en surfant sur le buzz de l’adaptation cinématographique.

Deux types de lecteurs seront attirés par la lecture de cet album. Les fans historiques du Marsupilami, qui seront vraisemblablement interloqués par cet album.
Et surtout un public plus jeune, qui cherchera à relire en BD le film et les répliques qu’il a vus et qui l’a fait marrer. "Sur la piste du Marsupilami" sera parfait dans ce rôle et on lui prédit un joli succès commercial.

Capitaine Carotte

Notes des internautes

0 vote
En attribuant une note aux ouvrages que vous avez lus, même si vous le faites anonymement, vous contribuez à l'utilité du site Bande Dessinée Info. Nous vous en remercions.
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
Dans la même série
A lire également