Série Banquet final - 9791094442128© 2017 Super Loto Éditions / Bingo

Oneshot

Banquet final Critique de Vivien Arzul

3 novembre 2017 - Album 72 pages - Édité par Super Loto Éditions

Super Loto Éditions revient avec un nouvel album dans sa collection BANCO. La jeune maison d’édition reste fidèle à ses principes, privilégiant ainsi une édition remarquable, ce qui fait de cette nouvelle parution un modèle d’édition. Cet opus est réalisé par Bingo, un auteur ayant déjà collaboré avec Super Loto Éditions. Cette fois-ci ils nous emmènent dans un récit d’aventures atypiques où se mêlent amitié, fantastique et créature fantasmagorique.

L’histoire en deux mots : Hidalgo et Maréchal sont deux baroudeurs ayant affronté de nombreux dangers ensemble. Après avoir été au bout de nouvelles péripéties, les deux amis se retrouvent au "Bouge Miteux", une auberge confortable dans le but de trouver un repos mérité. Cependant ce calme relatif est troublé par un événement incroyable ; alors que Maréchal se penche sur l’étiquette de la bouteille qu’il boit, les deux hommes sont aspirés dans le monde de représenté par l’étiquette. Après la découverte de ce nouvel environnement, ils retrouvent brusquement la réalité dans leur chambre. Ils décident ensuite de repartir le lendemain afin de rentrer chez eux, c’est alors qu’une jeune femme mystérieuse accompagnées d’une formidable créature se présente à eux et leur propose de leur servir de guide. Ce retour se montrera plein de surprises et cette nouvelle rencontre mettra, grandement, leur amitié à l’épreuve pour enfin les aiguiller indépendamment vers leurs propres aventures.

Le dessin : Bingo réalise un tome particulièrement soigné avec un univers graphique remarquable, appuyé par des cases denses fourmillant de détails ; les environnements créés par le dessinateur sont fabuleux et sont une véritable ode au voyage. En effet, les premières planches dans l’auberge reculée ont des airs de cité perdue, ce qui dépayse véritablement le lecteur et le transporte dans un univers éblouissant. Cependant BINGO se montre tout aussi à l’aise dans la réalisation des décors urbains que les protagonistes vont traverser, rendant l’environnement de l’album à la fois proche du nôtre et parfois déconcertant. L’auteur montre aussi tout son talent dans l’élaboration des créatures qui jalonnent l’album. Ces dernières ont toutes des aspects et des curiosités différentes, ce qui montre toute l’inventivité de l’auteur. C’est le cas notamment avec le personnage de Norbert, un lion immense à crinière de feu qui possède un charisme à toutes épreuves et crève littéralement les planches. De plus, la mise en couleur sublime réellement l’album, elle se montre à la fois chatoyante et intelligente grace à des choix chromatiques judicieux permettant la mise en valeur d’éléments importants dans une case. On peut le voir, notamment, à travers la lumière des flammes de la crinière du lion accentuant, ainsi, son côté fantasmagorique. L’auteur utilise dans sa mise en couleur bon nombre de techniques telles que l’aquarelle ou l’utilisation d’aplats noirs donnant une ambiance graphique singulière n’altérant un aucun cas la cohérence graphique.
Bingo use de tout son talent pour faire de l’environnement graphique de cet album, un univers riche que le lecteur prendra plaisir à découvrir à chaque case.

Le scénario : L’histoire de Banquet final est d’une richesse incroyable car ce récit n’est pas une intrigue comme les autres, mais plutôt des histoires dans l’histoire. Le récit est segmenté par de courtes histoires sur l’un des protagonistes, enrichissant ainsi la narrativité de chacune. En effet, en débutant par l’histoire d’amitié des deux aventuriers pour asseoir la base de ce récit rocambolesque, Bingo les sépare judicieusement pour leur faire vivre des tribulations propres et ainsi introduire des nouveaux personnages tout aussi intéressants que les deux héros, donnant ainsi un rythme soutenu et une attractivité au récit qui gardera le lecteur en haleine. L’auteur a pris grand soin dans la réalisation de ses personnages en leur donnant à chacun une grande profondeur, que ce soit à travers le ressenti d’Hidalgo sur son amitié perdue ou encore à travers l’obsession de Maréchal dans la rédaction de ses aventures. L’auteur montre que chacun de ses personnages est faillible mais le jeu de variation entre les protagonistes n’entraine en aucun cas une inéquité dans le traitement de ces derniers.
L’humour est aussi nettement présent à travers l’album, renforçant le côté décalé du tome, avec notamment le personnage de Norbert se disant végétarien mais se permettant quelques écarts en dévorant des villageois. L’humour est aussi le point d’orgue du bouleversement scénaristique de la fin de l’histoire qui lie tous les éléments du récit dans un dénouement totalement improbable.

Banquet final est un album atypique comme on en voit peu. Avec son aspect décalé l’album se classe dans les lectures les plus récréatives du neuvième art. Bingo montre avec ce tome toute sa créativité ainsi que ses talents narratifs et graphiques dans un récit aussi surprenant qu’immersif.

Vivien Arzul

Notes des internautes

0 vote
En attribuant une note aux ouvrages que vous avez lus, même si vous le faites anonymement, vous contribuez à l'utilité du site Bande Dessinée Info. Nous vous en remercions.
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
A lire également