Série Contes des coeurs perdus (Les) - Jeannot - 9782413019657 © 2020 Delcourt / Maurel / Clément
Aie!
Impossible d'ajouter cet ouvrage à votre Wanted List car vous n'êtes pas identifié.
Vous pouvez vous connecter ou créer votre compte ici.

Oneshot

Contes des coeurs perdus (Les) - Jeannot Critique de Vivien Arzul

10 juin 2020 40 pages - Édité par Delcourt

L’histoire en deux mots :
Jeannot est un retraité solitaire un peu bougon. Il passe le plus clair de son temps à jardiner et ainsi garder un lien avec sa vie de paysagiste pour la mairie. Mais Jeannot a un secret : il entend ce que disent les plantes, des murmures jusqu’aux cris. La vie de Jeannot et son équilibre vont être bouleversés par une rencontre qui demandera à l’homme de faire face à d’autres secrets plus difficiles que de bavarder avec ses plantes.

Le scénario :
L’intrigue de cet album est une merveille sous bien des aspects et provoque chez le lecteurs de nombreuses émotions.
Le scénariste fait de son récit une très belle fresque du temps qui passe et qui peut nous rendre avec l’âge plus aigri, plus méfiant envers les autres et le monde qui nous entoure. Avec le portrait de cet homme, il réalise le bilan d’une vie et montre aux lecteurs la difficulté pour certains de profiter de la retraite ou de l’apprentissage de la solitude.
Ce tome est une cascade d’émotions. Cetet émotion palpable n’est pas que mélancolie ou regret d’une vie passée, elle est aussi joie et espoir et apporte un équilibre donnant a son album tout son cachet.
Le rebondissement scénaristique de la fin est poignant et apporte un plus indéniable au tome tout en apportant des réponses sur le caractère parfois difficile de Jeannot.
L’album est aussi une fable écologique. En faisant parler les plantes, l’auteur montre leurs amours, enlacées les unes aux autres, leurs douleurs quand on les coupe. Elles sont un ressort humoristique parfois lors de certaines interactions avec Jeannot qui apporte une légèreté très bien venu.

Le dessin :
L’ambiance graphique de l’album est enchanteresse. Il se dégage de ce tome comme une douce poésie. Les grandes cases présentes tout au long du tome sont idéales pour montrer la grande expressivité des personnages. En effet, la dessinatrice est parvenue a capter avec justesse l’ensemble des émotions vécues par les protagonistes, notamment grâce à des jeux de regards saisissants. Certaines cases sont d’une réussite totale et montrent avec une étrange précision l’impact d’un drame de la vie sur Jeannot, on perçoit en une une seule petite vignette, sa solitude, son désarroi et son sentiment d’abandon.
D’autres planches sont des modèles de mise en page où la dessinatrice incorpore des mots à la place du décors pour souligner le caractère méticuleux du personnage.
La représentation de la nature est superbe et elle devient un personnage à part entière.
La mise en couleur douce accompagne merveilleusement le tome et se fait parfois plus intense lors de certains passages, soulignant l’aspect particulier d’une scène.

Jeannot n’est pas seulement une bande dessinée jeunesse mais un album pour tous qui trouveront dans cette fable empreinte de nature beaucoup de questionnement sur la vie, la famille, le choix de la solitude et l’importance de notre écosystème sur nos sentiments.
Un album touchant par son scénario et ravissant par son trait envoûtant. Une réussite qui nous donne envie de retrouver Jeannot comme on peut vouloir retrouver un vieil ami.

Vivien Arzul

Notes des internautes

0 vote
En attribuant une note aux ouvrages que vous avez lus, même si vous le faites anonymement, vous contribuez à l'utilité du site Bande Dessinée Info. Nous vous en remercions.
Mode anonyme: Une seule note par adresse IP
Mode connecté: Une seule note par compte, modifiable à volonté
A lire également